Aller au contenu





le reve

Posté par jc-blondel, 15 décembre 2011 · 245 visite(s)

LE REVE

.

Pour marquer les chemins de leurs nombreux voyages

Les hommes, tel des nains, essaiment des cailloux

Ils ont cru trop longtemps aux brillants des bijoux

Qui faisaient aux regards de sublimes mirages

Le rêve est parfois dérisoire.

.

En cheminant la nuit sur des routes sauvages

Ils ont toujours cherché les bonheurs les plus doux

Sur les rives d’un corps où les plaisirs sont fous

Si la tendresse est là, rodant dans les parages,

Le rêve construit son histoire.

.

Il a fallu des fois combattre les orages

Pour ne jamais sombrer dans de tristes courroux

Contre l’adversité, résistant aux remous

Ils maintiennent le cap malgré les grands tangages

Le rêve est souvent illusoire.

.

Dans l’horreur des combats, ils seront des otages

Encaissant quelquefois les plus sournois des coups

Devant ces généraux et leurs maudits joujoux

Sortiront-ils vivants des immondes carnages

Le rêve est toujours provisoire.

.

Ils ont tant caressé de si jolis visages

En visitant la nuit la blancheur des dessous

Ils se sont délectés d’amour de quatre sous

En accostant le soir sur leurs petites plages

Le rêve survit en mémoire.

.

jc blondel






Derniers billets

Derniers commentaires