Aller au contenu





L'aurore soudaine

Posté par Emrys, 03 avril 2009 · 1 025 visite(s)

La nuit a disparu, le jour pas encor là,
Le monde autour des rois sombre dans la ténèbre;
C'est alors qu'apparaît dans cet instant funèbre
Un astre lumineux aux grâces d'ayalah.

Tel le faon de la biche évoluant dans l'éther,
Il apporte lumière aux constellations
D'hommes, qui endormis sur le ventre d'Esther
Sont prêts à recevoir sa consolation.

Nul n'est indifférent à la belle eurythmie
Qui règne dans le ciel de l' aube sans étoile,
Quand Vénus sort de l'ombre et qu'elle se dévoile
À la Terre apaisée qui devient son amie.

Xerxès puissant monarque en oublie son royaume
Qui s'étend de l'Indus aux sables de Nubie:
Il en fera sa reine, il en fera son baume,
De Myrte, son joyau, le plus beau des rubis.

Moi qui ne suis ni roi ni prophète des songes,
J'irai dire à Phébus qu'une déesse est née
Et qu'elle pleure au soir quand les ombres s'allongent
Sur des hommes le sort ou sur leur destinée.


31 mars 2009



Encore un poème merveilleux...je reviens avec délice dans vos mots Emrys vous dites quelque part que vous n'êtes pas poète pourtant mon cœur est en émoi en vous lisant et justement André Chénier a dit ; "L'Art ne fait que des vers seul le cœur est poète"...Alors j'ai le plaisir de vous contredire merveilleux poète que vous êtes.. smile.gif

Ma photo

0 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Bienvenue

Image IPB

Vous vous êtes échoués sur mes rives ?
Qu'importe comment,
qu'importe pourquoi
la dérive !
Vous êtes ici de pas-sage.
Laissez s'il vous plait
à l'entrée vos ba-gages.
Si je n'ai pour vous
pas encore de visage,
Apercevoir le vôtre m'oblige.
Hors de question que je vous néglige !
Permettez que
je vous guide sur mes terres !
Allons en extraire quelques vers



Les textes en prose

Ni cri ni geste-- Totale extinction -- La do mi ré fa la-- Concerto en sol-enterrement classique -- Unter den Linden -- Den a Noc-- L'enfant de sable

Les triptyques en prose

L'Aujourd'hier: Hier, l'attente -- Aujourd'hui, je te souris... -- Demain, on ne meurt que deux fois
L'ombre: L'ombre en été -- L'ombre en automne -- L'ombre en hiver

Les textes en série

Vacuum City
Veuillez déposer vos bagages -- Le temps de la métamorphose -- Si tout commence un jour

Les triptyques en vers

Recollection: Le départ--Les fausses larmes --Le compromis
La Clé: ...de la chambre -- ...du fragile édifice de sa vie -- ...d'une nuit entre toutes les nuits
Rendre ou se rendre: Je vous rends vos rêves -- Je rends mon corps à la terre -- Où se rendent nos âmes ?

La musique et Les mots

0 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Décembre 2019

D L M M J V S
1234567
8 91011121314
15161718192021
22232425262728
293031