Aller au contenu





Pavillons en berne...

Posté par lio..., 06 mars 2011 · 288 visite(s)




Le rêve est un écueil bordé de son drap blanc
Dans les plis bruns du soir aux moutons de titane.
Un soleil incarnat que la spume chicane
Ombrage une saignée où repose mon flanc...
Quand l'océan ferraille, sa lame éperonne,
Au large rougissant, le temple de mes nuits,
Sous le grand ciel de lit, et jusques où résonne
Un chant aussi profond que l'écho dans un puits.
D'un corps trop fuselé, une voix s'effémine,
Attirante sirène et ses incantations,
Qui trompe des sillons, leurs confins beu marine
Où les dugongs se meurent en lamentations...