Aller au contenu





A l'orient du spectacle

Posté par captaim, 07 février 2012 · 340 visite(s)

*




Cent cinquante ans
Et une lueur d'éternité
Que je m'exténue à vous extasier

C'est la grâce contenue des artificiers de l'apocalypse

Quand nous ne parlons plus
Le Verbe nous traverse déjà


Aveugle il faut plonger dans la lumière
Et fondre la chape

O gens de peu de foi
L'attraction vous fracasse



Et nous gens de peu
Allons pieds nus sur les flots.





*




Ma photo

Pour les enfants perdus

Notre monde est peut-être ,plus qu'il ne le pense,sauvé encore des barbaries de la masse et de la machine par le chant peu écouté des poètes.Tout croulerait-il sur notre terre,que les mots des poètes auraient encore le pouvoir de préserver la semence de vie,parce que quelqu'uns,au secret de leur coeur,recevant l'illumination de la présence,l'auront restituée avec reconnaissance,avec amour,à Celui qui la leur avait donné" Patrice de la Tour du Pin. "Si la pratique de l'alchimie revient à philosopher avec le feu,l'expérience poétique mène à ressentir,parler et vivre par le feu" Jean-Luc Maxence