Aller au contenu





Confluences

Posté par hasia, 28 janvier 2012 · 184 visite(s)

Saveur d'éternité
sur les lèvres
et les mains du vent



sous tes paupières froissées
le coeur de l'eau
frissonne
parmi tes précipices



le silence des racines
s'écrit
dans tes nuits de jade
sous la coupole du ciel
assaillie
d'oiseaux discrets
qui se donnent
en gouttes d'encre



densité aérienne
qui assiège la nuit
de mille chants



rumeur du feuillage
l'invisible subverti
t'appelle
ce battement des présences
t'arrache
à l'étreinte de l'ombre



nul n'est allé
au creux du monde
nul n'a bu
à la source d'absolu



pétrifiés
au fond du temps
sur des paroles de lumière
nous nous sommes rencontrés




Ma photo

Derniers billets

Derniers commentaires

2 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 2 utilisateur(s) anonyme(s)

Rechercher dans le blog