Jump to content


Photo

Quelle est la plus belle citation ?


2634 replies to this topic

#61 blaze

blaze

    .............................

  • TLPsien
  • 49 posts

Posted 31 August 2005 - 07:21 PM

pour moi ca reste william Shakespeare: comme il doit etre doux l amour que l on possede si la seule ombre de l amour produlgue tant de joie...

#62 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 01 September 2005 - 10:47 PM

Hugo : "Tout se tient".

#63 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 03 September 2005 - 02:19 PM

Char : 'Les chiens rongent les angles. Nous aussi."

#64 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 03 September 2005 - 02:19 PM

Rimbaud : "ça ne veut pas rien dire"

#65 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 05 September 2005 - 02:19 AM

Rimbaud : "Esclaves, ne maudissons pas la vie".

#66 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 05 September 2005 - 03:08 AM

Mallarmé : "Rien, cette écume, vierge vers"

#67 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 05 September 2005 - 10:46 AM

Anonyme : "Mieux vaut mourir que pas du tout"

#68 gilonimo

gilonimo

    .............................

  • TLPsien
  • 1,487 posts
  • Publications:Aucune. J'ai honte mais dans un sens c'est un peu normal.
  • Parcours poétique:Je n'ai jamais fait de parcours poétique, juste une fois un parcours Sportif mais j'étais fatigué au troisième rondin à escalader et j'ai arrêté.
  • Conseils de lectures:http://gilonimo.over-blog.net/
    http://gilotoutcourt.canalblog.com/

Posted 06 September 2005 - 12:08 PM

Pour un euro de plus la deuxième paire est gratuite.
(Alain Afflelou)

#69 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 06 September 2005 - 09:23 PM

artaud : "tout langage vrai est incompréhensible"

#70 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 06 September 2005 - 11:52 PM

Apollinaire : "La vie est variable aussi bien que l'Euripe"

#71 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 06 September 2005 - 11:53 PM

Ronsard : "Car l'amour et la mort est une même chose"

#72 arcmau

arcmau

    arcmau

  • TLPsien
  • 299 posts

Posted 07 September 2005 - 12:03 AM

gogol (1984/5 à peu près) "j'encule les vers de terre"

#73 arcmau

arcmau

    arcmau

  • TLPsien
  • 299 posts

Posted 07 September 2005 - 12:04 AM

dit autrement :

"L'amour n'est pas dans le champ de l'ego.
Là où est l'amour, le moi n'est pas."

#74 arcmau

arcmau

    arcmau

  • TLPsien
  • 299 posts

Posted 07 September 2005 - 12:06 AM

donc
"Vous divisez la vie en ce qui est sacré et ce qui ne l'est pas, en ce qui est immoral et ce qui est moral. Cette division engendre des malheurs et de la violence. Tout est sacré ou rien n'est sacré."

#75 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 07 September 2005 - 12:06 AM

Salut archange ! :arrow:

#76 arcmau

arcmau

    arcmau

  • TLPsien
  • 299 posts

Posted 07 September 2005 - 12:10 AM

ainsi
"La vérité nait lorsqu'il y a cessation complète de la pensée; et la pensée ne disparaît que lorsque le moi est absent."
krishnamurti

#77 arcmau

arcmau

    arcmau

  • TLPsien
  • 299 posts

Posted 07 September 2005 - 12:12 AM

II
"L’âme est un cercle dont la circonférence n’est nulle part (c’est à dire qu’elle n’a pas de limites), mais dont le centre est dans un corps. La mort n’est qu’un changement de centre. Dieu est un cercle dont la circonférence n’est nulle part et dont le centre est partout. Quand nous pourrons sortir de ce centre limité qu’est le corps, nous réaliserons Dieu, notre vrai moi."

#78 arcmau

arcmau

    arcmau

  • TLPsien
  • 299 posts

Posted 07 September 2005 - 12:13 AM

et
"Tous les pouvoirs de l'univers sont déjà à nous. C'est nous qui nous sommes caché les yeux avec nos mains et qui crions qu'il fait noir. Sachons qu'autour de nous il n'est pas de ténèbres. Otons les mains de devant nos yeux et la lumière paraîtra, qui était là de toute éternité"

#79 arcmau

arcmau

    arcmau

  • TLPsien
  • 299 posts

Posted 07 September 2005 - 12:14 AM

si vous êtes chrétiens, ne lisez plus :

"Tant qu'il y a désir ou besoin, c'est un signe indéniable qu'il y a imperfection. Un être parfait et libre ne peut avoir de désirs. Dieu ne peut avoir besoin de rien. S'Il désirait, Il ne pourrait pas être Dieu. Il serait imparfait. Aussi tout ce qu'on raconte sur Dieu désirant une chose ou l'autre, tour à tour satisfait ou mécontent, n'est que babillage et n'a aucun sens"

vivekananda

#80 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 09 September 2005 - 08:29 PM

Cher Monsieur!

Vous revoilà professeur. On se doit à la Société, m'avez-vous dit; vous faites partie des corps enseignants: vous roulez dans la bonne ornière. - Moi aussi, je suis le principe: je me fais cyniquement entretenir; je déterre d'anciens imbéciles de collège: tout ce que je puis inventer de bête, de sale, de mauvais, en action et en parole, je le leur livre: on me paie en bocks et en filles. Stat mater dolorosa, dum pendet filius. - je me dois à la Société, c'est juste, - et j'ai raison. - Vous aussi, vous avez raison, pour aujourd'hui. Au fond, vous ne voyez en votre principe que poésie subjective: votre obstination à regagner le râtelier universitaire, - pardon! - le prouve! Mais vous finirez toujours comme un satisfait qui n'a rien fait, n'ayant rien voulu faire. Sans compter que votre poésie subjective sera toujours horriblement fadasse. Un jour, j'espère, - bien d'autres espèrent la même chose, - je verrai dans votre principe la poésie objective, je la verrai plus sincèrement que vous ne le feriez! - je serai un travailleur: c'est l'idée qui me retient, quand les colères folles me poussent vers la bataille de Paris - où tant de travailleurs meurent pourtant encore tandis que je vous écris! Travailler maintenant, jamais, jamais; je suis en grève.

Maintenant, je m'encrapule le plus possible. Pourquoi? je veux être poète, et je travaille à me rendre voyant: vous ne comprendrez pas du tout, et je ne saurais presque vous expliquer. Il s'agit d'arriver à l'inconnu par le dérèglement de tous les sens. Les souffrances sont énormes, mais il faut être fort, être né poète, et je me suis reconnu poète. Ce n'est pas du tout ma faute. C'est faux de dire: je pense: on devrait dire: On me pense. - Pardon du jeu de mots. -

Je est un autre. Tant pis pour le bois qui se trouve violon, et Nargue aux inconscients, qui ergotent sur ce qu'ils ignorent tout à fait!

Vous n'êtes pas Enseignant pour moi. je vous donne ceci: est-ce de la satire, comme vous diriez? Est-ce de la poésie? C'est de la fantaisie, toujours. - Mais, je vous en supplie, ne soulignez ni du crayon, ni - trop - de la pensée:

Le coeur supplicié

Mon triste coeur bave à la poupe etc. ...

Ca ne veut pas rien dire. -Répondez-Moi: chez M. Deverrière, pour A. R.

Bonjour de coeur,

Art. Rimbaud.

#81 Silences...

Silences...

    Totor le rugueux

  • TLPsien
  • 3,310 posts
  • Location:Terre...Europe... France...Paris...20ième
  • Interests:Tout et rien... çà me fait chier de répondre
  • Publications:"Poissons d'eaux" (1996) Poèmes d'amours et de joies... "Grappillages de graines sous forme d'aphorismes" 2000... "Quelques Bribes d'une lucidité douce-amère" aphorismes 2002... Poèmes Parisiens 2004... Tous disponibles chez-moi
  • Parcours poétique:Depuis le "petit- rien" jusqu'au "Grand-Tout" mais je ne saurais pas vous en parler en 2 lignes
  • Conseils de lectures:Relisez "Le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley et "1984" de George Orwell vous serez étonnés de voir à quel point ils sont nos contemporains

Posted 10 September 2005 - 08:02 PM

"Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant"
"D'une femme que j'aime et qui m'aime"
"Et qui n'est jamais ni tout a fait la même"

Paul Verlaine

#82 missix

missix

    .............................

  • TLPsien
  • 707 posts

Posted 11 September 2005 - 12:56 AM

Citation (archangemaudit)
dit autrement :

"L'amour n'est pas dans le champ de l'ego.
Là où est l'amour, le moi n'est pas."


c'est une très belle citation

et là où n'est pas l'amour, le toi n'est pas et le nous que chants inégaux

#83

    .............................

  • TLPsien
  • 139 posts

Posted 11 September 2005 - 01:02 AM

Devise ta culotte avant de faire pipi sur l'arbre le mont des boeufs (samlepoulet1993) smile.gif

#84 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 11 September 2005 - 06:58 AM

Baudelaire :

Que la poésie française possède une prosodie mystérieuse et méconnue, comme les langues latine et anglaise;

Pourquoi tout poète, qui ne sait pas au juste combien chaque mot comporte de rimes, est incapable d'exprimer une idée quelconque;

Que la phrase poétique peut imiter (et par là elle touche à l'art musical et à la science mathématique) la ligne horizontale, la ligne droite ascendante, la ligne droite descendante; qu'elle peut monter à pic vers le ciel, sans essoufflement, ou descendre perpendiculairement vers l'enfer avec la vélocité de toute pesanteur; qu'elle peut suivre la spirale, décrire la parabole, ou le zigzag figurant une série d'angles superposés;

#85 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 11 September 2005 - 06:59 AM

Baudelaire :

Le beau est toujours bizarre. Je ne veux pas dire qu'il soit volontairement, froidement bizarre, car dans ce cas il serait un monstre sorti des rails de la vie. Je dis qu'il contient toujours un peu de bizarrerie, de bizarrerie naïve, non voulue, inconsciente, et que c'est cette bizarrerie qui le fait être particulièrement le Beau.

#86 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 11 September 2005 - 07:01 AM

Baudelaire :

[...] tous les grands poètes deviennent naturellement, fatalement, critiques. Je plains les poètes que guide le seul instinct; je les crois incomplets. Dans la vie spirituelle des premiers, une crise se fait infailliblement, où ils veulent raisonner leur art, découvrir les lois obscures en vertu desquelles ils ont produit, et tirer de cette étude une série de préceptes dont le but divin est l'infaillibilité dans la production poétique. Il serait prodigieux qu'un critique devînt poète, et il est impossible qu'un poète ne contienne pas un critique. Le lecteur ne sera donc pas étonné que je considère le poète comme le meilleur de tous les critiques.

#87

    .............................

  • TLPsien
  • 582 posts
  • Location:Montréal

Posted 11 September 2005 - 09:17 AM

Citation (serioscal)
[…] un peu de bizarrerie, de bizarrerie naïve, non voulue, inconsciente, et que c'est cette bizarrerie qui le fait être particulièrement le Beau.

Très juste. Par exemple, Bleu de Miró contient un peu de bizarrerie. Voir ici.
 

#88 serioscal

serioscal

    serioscal

  • TLPsien
  • 2,179 posts
  • Interests:La série

Posted 11 September 2005 - 10:12 AM

Ce n'est pas moi ! c'est Baudelaire.

#89 socque

socque

    .............................

  • TLPsien
  • 1,633 posts

Posted 11 September 2005 - 11:58 AM

Citation (Victorugueux)
"Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant"
"D'une femme que j'aime et qui m'aime"
"Et qui n'est jamais ni tout a fait la même"

Paul Verlaine


Le texte exact est :

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime et qui m'aime,
Et qui n'est chaque fois ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

Car elle me comprend, et mon cœur transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

Est-elle brune, blonde ou rousse ? Je l'ignore.
Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore
Comme ceux des Aimés que la Vie exila.

Son regard est pareil au regard des statues,
Et pour s avoix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflexion des voix chères qui se sont tues.

Paul Verlaine (j'ai oublié le titre)

#90 Silences...

Silences...

    Totor le rugueux

  • TLPsien
  • 3,310 posts
  • Location:Terre...Europe... France...Paris...20ième
  • Interests:Tout et rien... çà me fait chier de répondre
  • Publications:"Poissons d'eaux" (1996) Poèmes d'amours et de joies... "Grappillages de graines sous forme d'aphorismes" 2000... "Quelques Bribes d'une lucidité douce-amère" aphorismes 2002... Poèmes Parisiens 2004... Tous disponibles chez-moi
  • Parcours poétique:Depuis le "petit- rien" jusqu'au "Grand-Tout" mais je ne saurais pas vous en parler en 2 lignes
  • Conseils de lectures:Relisez "Le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley et "1984" de George Orwell vous serez étonnés de voir à quel point ils sont nos contemporains

Posted 11 September 2005 - 12:18 PM

je citais de mémoire et toi tu me fais un copier coller c'est bien là notre diférence de conception sur la poésie



Reply to this topic



  


3 user(s) are reading this topic

0 members, 3 guests, 0 anonymous users