Aller au contenu

michelconrad' Blog



D’un pas

Posté par michelconrad, 18 août 2019 · 23 visite(s)

Vous aimer,
c’est avancer d’un pas,
 
dans les années-lumière
qui séparent les êtres.
 
18/8/19
 
 
 
 
"L’œuvre au noir" (17/7/19. (Tous droits réservés)
 
https://nsa40.casima...00912943385.jpg


Pour écrire

Posté par michelconrad, 12 août 2019 · 80 visite(s)

Il faut,
de façon ou d’autre,
 
être inconsolable
pour écrire.
 
12/8/19
 
"Des perles de pluie" (12/8/19). Tous droits réservés.
 
https://nsa40.casima...04533924074.jpg


Les hortensias

Posté par michelconrad, 11 août 2019 · 88 visite(s)

Pour tout ce qu’il entreprenait, mon père était dans la démesure. Dès quatre heures du matin, l’été, il était dans son jardin, où la passion des fleurs, des plantes et des arbres le dévorait. La seule trace qu’il me reste de sa passion des fleurs est une photo de ses hortensias luxuriants, ava...


Consolation

Posté par michelconrad, 10 août 2019 · 78 visite(s)

L’art du kintsugi s’efforce de souligner la plaie de la porcelaine avec un fil d’or. L’art du poème, lui, transforme, afin que nul ne l’oublie, la blessure de l’âme en diamant de consolation.
 
 
 
10/8/19
 
 
 
"La cardère" (10/8/19). Tous droits réservé...


Léger

Posté par michelconrad, 09 août 2019 · 84 visite(s)

Ce bruit léger des feuilles, ce tremblement des arbres dans le jardin, c’est le vent tiède du mois d’août, venu inventorier les mirabelliers et leurs fruits, et qui, pour rappeler simplement qu’il existe, caresse doucement les fleurs du liseron, dont les spirales étreignent les tiges des hémérocalles, dont l...


« Au bas de la vie blanche »

Posté par michelconrad, 08 août 2019 · 89 visite(s)

A propos de la poésie, René Char écrit : « la seule signature au bas de la vie blanche, c’est elle qui la dessine ». La vie naît et s’efface, sans laisser de traces, comme un archipel éphémère, toujours changeant, de nuages, qui se déplace dans le ciel, avant de disparaître...


Lampe-tempête

Posté par michelconrad, 07 août 2019 · 62 visite(s)

La « ténèbre plus que lumineuse » est notre seule quête, celle qui fait que s’éclaire la nuit la plus sombre de chacun d’entre nous, et même celle de celui qui murmura « je suis le ténébreux, le veuf, l’inconsolé », – car la poésie, astre du jour e...


Ce soleil

Posté par michelconrad, 02 août 2019 · 83 visite(s)

Le mouvement d’ouverture et de fermeture des fleurs ou des feuilles, en fonction de la lumière, m’émerveille. – Nos cœurs, aussi, sont dans ce mouvement perpétuel, en présence de l’amour, ce soleil.
 
 
2/8/19
 


L’abîme

Posté par michelconrad, 01 août 2019 · 73 visite(s)

Chaque lettre d’amour ne peut être qu'incandescente, inachevée : la distance, l’absence font de chacune de nos phrases une main tendue en vain, une espérance inassouvie, un cri au-dessus de l’abîme.
 
 

1/8/19





Août 2019

D L M M J V S
    123
45678910
11121314151617
18 192021222324
25262728293031

Derniers billets

Derniers commentaires