Aller au contenu





Depuis : Hic et semper

Posté par M. de Saint-Michel, 07 juillet 2019 · 127 visite(s)

Ulcéré
ridicule
le sang dans le hangar lunaire
rit pleure bégaie louange
apostrophe les dieux morts et les hommes nains
parmi les abois
Oui entre les ferrailles d'ombres
et la crudité des flashes qui déchirent l'orgueil
l'histrion dont le costume est en lambeaux
la cravate au cou d'un singe
est condamné à compter toutes les étoiles plus noires que l'encre
puis à cracher sur les sagesses
Lieu galactique
où les fourrures côtoient les sueurs épaisses brûlant comme parfums
où vomissent les anges déchus
alors que celui qui fut grand lecteur de journaux
voit en quelle transe mauve
sa vie menée en laisse par un alien aux cheveux d'absinthe
Loin de fuir
les esprits accourent aux sifflements
jettent aux svastikas des regards horriblement purs
encensent la fosse qui recevra
leurs quintessences et leurs blandices
Nul échappatoire
Les fièvres garrottées ne sont plus qu'images bouffonnes
au fil desquelles transparaît un sceptre d'os
et retentissent rauques gutturales des voix
que les aciers répercutent
Splendeurs et fracas aux bijoux de songes
avant que des lèvres expulsée l'âme qui nous ressemble
ne soit silence

Source : Hic et semper



Derniers commentaires

Ma photo

Catégories

Août 2019

D L M M J V S
    123
45678910
11121314151617
18192021 22 2324
25262728293031

Éléments Google partagés

Twitter