Aller au contenu





Depuis : Un an de plus, un an de moins

Posté par M. de Saint-Michel, 25 septembre 2019 · 137 visite(s)

Ce premier janvier à minuit
un crâne te regarde
droit dans les yeux
droit dans l'âme
Sous les nuées atroces et la pluie qui fouaille
il se mire en toi
qui te mires en lui
Comme il te scrute sans pudeur
Comme il te dénude cruellement
Compte-t-il les années qui te restent
ou bien cherche-t-il à se rappeler le temps
où il te ressemblait
Mais déjà très vite
tu fermes les paupières
pour ne plus voir
NE PLUS VOIR
son rictus immobile et obscène
dans la glace

Source : Un an de plus, un an de moins



Si je puis me permettre... en réponse à la triste langueur de Votre poème :

 

"La sensation d'éternité se nourrit de la plénitude des expériences du temps. Plus le vécu se temporalise, plus le sujet aspire à la durabilité.

L'intensité de la cs du temps réactive le souvenir diffus d'un temps suspendu, d'un temps qui ignorait le temps."

 

"Ce qui perdure au-delà des atteintes du temps est porté par le travail créateur. Permettre à l'ineffable de l'instant de persister, voilà le défi le plus constant de l'art.

Face aux instances de l'oubli, se construit l'oeuvre de mémoire."

 

Bernard Chouvier : La temporalité psychique (ch 8), 2006.

 

L'intense de Votre questionnement, nous conduit à l'évocation condensée de notre intime présence au monde mystique.

 

à Vous, Poète

 

hasia

Chère hasia, Merci pour ces quelques lignes qui donnent à réfléchir... L'homme, cet être éphémère, rêve d'éternel. Le poète, écrivant dans l'éphémère, veut inscrire son œuvre dans l'éternel. ("L'Art est un anti-destin" disait Malraux...) Avec toute mon amitié. Michel

Je crois profondément, que plus la temporalité nous fascine et plus nous sommes "comme encombrés alors, de l'insistance de la conscience du temps".

Mais pourquoi donc ne pas s'offrir le loisir d'en apprécier Toute sa teneur: de Tout son corps, de Toute son âme, de Toute sa poétique...?

 

à Vous, Poète

hasia

Assurément, il faut savoir cueillir chaque fleur de l'éphémère - et en goûter tous les parfums, mais sans en être dupe... Amicalement.

Derniers billets

Ma photo

Catégories

Octobre 2019

D L M M J V S
  12345
6789101112
13141516 17 1819
20212223242526
2728293031  

Éléments Google partagés

Twitter