Aller au contenu

Photo

Vous êtes des tueurs à gages économiques


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 Dad Allaoua

Dad Allaoua

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 6 179 messages

Posté 14 juin 2018 - 12:47

Vous êtes des tueurs à gages économiques

 

Vous êtes les tueurs à gages économiques

Qui maîtrisent bien l’art de la tromperie

Et aggravent le danger de l’arme atomique

En répondant aux peuples par de moquerie ;

 

Arrêtez votre stratégie de la diversion

Sans tenter de noircir l’avenir du monde,

Vous prenez toujours des décisions

Dans l’ombre des cavernes immondes

 

Sans aimer contempler le soleil levant

Ou chasser la confusion de vos esprits

Pour survivre dans ce climat oppressant

Et abandonner le langage incompris

 

Que vous utilisiez pour mettre nos régions

Entre les griffes émoussées de l’ignorance

Et de la stupidité ; changez votre vision

Du monde sans provoquer la souffrance

 

Qui force les nations à accepter vos solutions

Et à se complaire à la médiocrité sans lire

Dans vos yeux les mauvaises intentions,

Ou saisir dans vos propos le désir de nuire

 

Gravement à l’humanité ; s’engager

Dans une stratégie risquée de manipulation

Abjecte ne vous éloigne pas du danger

Réel qui guette toutes les populations.

 

Dad Allaoua

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



#2 claus

claus

    Tlpsien ++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPip
  • 186 messages

Posté 14 juin 2018 - 08:37

encore des cris de révolte et d'indignation, le plus beau poème n'est-il pas un cri dans la nuit, la nuit de l'espoir, celle de la culture de mort et on continue à vivre aveuglement au beau milieu des désirs et des plaisirs. J'aime tes cris de celle qui monte au créneau pour être un peu le porte parole d'une humanité qui devient folle.

Amitiés

Claus



#3 Dad Allaoua

Dad Allaoua

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 6 179 messages

Posté 17 juin 2018 - 04:27

encore des cris de révolte et d'indignation, le plus beau poème n'est-il pas un cri dans la nuit, la nuit de l'espoir, celle de la culture de mort et on continue à vivre aveuglement au beau milieu des désirs et des plaisirs. J'aime tes cris de celle qui monte au créneau pour être un peu le porte parole d'une humanité qui devient folle.

Amitiés

Claus

Nous ne faisons qu’interpréter les faits avec sincérité sans se référer à des appartenances.

Merci pour ta lecture et pour ton joli commentaire

Bonne soirée

Amitiés