Aller au contenu

Photo

Derniers petits vers


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 gab

gab

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 103 messages
  • Une phrase ::"Les frontières de mon langage sont les frontières de mon monde", Ludwig Wittgenstein

Posté 01 décembre 2018 - 04:11

Que reste-t-il

De tes boucles folles

De tes danses charmeuses

De ta peau fraîche,

 

Que me reste-t-il

De cette noce valentine

De ces humeurs précaires

Et de ton fiévreux amour.

 

Le reste m’apparaît si fade !

Que fais-je ici

Sans toi

Perdu dans la brume des jours qui passe

Sans tes baisers

Brûlants brasiers enterrés par ton orgueil

Et sans ton regard

Celui qui put enfin m'ouvrir au monde ?

 

Je t'aime !

Cri du cœur inoubliable !

Aime-moi !

Pensée ressassée et inaltérable...

 

À travers toi je m'oubliais

Au soleil exaltant

Au printemps enflammé

Sous les arbres frémissants

 Près du lac des gens heureux

Et du château des sentiments.

 

À travers toi je n'oublierai

Que tes idées déchirantes

Et je supplierai à nouveau

Quelque once de tes désirs

Accroché à tes lèvres qui frémissent

À ce nouveau commencement.

 

Partons !

De Paris à Vesoul,

De ton village ibérique jusqu'au cœur de Montréal,

Nous serons comblés, et érotiquement beaux tous les deux.

 

Je te rêve !

Ensemble enfuyons-nous

Vers les boucles fantastiques et le pays des merveilles,

Guérissons ensemble, découvrons ensemble, aimons-nous ensemble !

Par la douceur et le calme...

 

Toi et tes euphories nous emporteront

Par-delà les mondes et les plaisirs

Je ne puis te donner plus

Que mon cœur enchaîné

À tes désirs et à tes peines.

 

 Moi et mes sourires nous enlacerons,

Dans la chaleur des minutes qui passent,

Et nous communierons nos idées,

Idéaux et douces affres,

Nos désirs et nos peines.

 

Nous aurons le monde entier

Et bien plus en promesse.

Je te donnerai mon âme

Et bien plus que mon corps.

 

Je t'offrirai toutes fleurs,

Et bijoux et parfums,

Et je ne veux que ton oui,

Et tes jambes caresseuses.

 

Prends-moi la main et naviguons,

Naviguons vers l'océan des douceurs,

Vers la mer des délices,

La fibre amoureuse.

 

Si seulement tu pouvais m'entendre...

Toi, au loin, je sais que tu souffres,

Mais assurément tu m'as déjà oublié...

Dans ta quête d'idéal,

Tu oublies notre aventure...

 

Je cri,

Ne m'entends-tu pas ?

Je languis,

Tu ne le remarques pas !

 

Mais finalement,

Sain dans ma bêtise,

Tu n'es pas si loin,

Et par un moment lucide,

J'ai écrit ces mots...

 

Mais pourquoi écrire si longuement

Si longuement, après tout ce temps,

Me diras-tu ;

Si j'ai encore la force de t'aimer

C'est pour que, de toute mon habileté,

De toute ma poésie charnelle et joyeuse,

Salée et amoureuse,

De toute ma métrique hésitante,

Parfaite et charmante,

Je puisse te le dire davantage

Puisse t'enlacer comme autrefois

Lorsque ton grimage

S'effaçait pour moi.



#2 Laurence HERAULT

Laurence HERAULT

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 421 messages
  • Une phrase ::Notre monde a besoin de plus de poésie
    Mais si l'on cherche bien, elle se niche partout.
    Il y a des fleurs sauvages au pied des grandes tours
    Et le chant des poètes embellit notre vie.

Posté 02 décembre 2018 - 12:41

Une jolie déclaration qui nous invite dans le tendre tourbillon de cette quête amoureuse...

J'aime beaucoup.



#3 claus

claus

    envers et contre tout

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 736 messages
  • Une phrase ::des mots pour soigner mes maux, chant des vibrations intérieures offert à tous, tous ceux qui y sont sensibles.

Posté 02 décembre 2018 - 05:58

ce poème me fait penser à une valse tourbillonnante qui rassénère et console un cœur en plein dépit amoureux. Tu l'enlaces dans tes vers, cette bien-aimée, et nous fais partager les feux, les aiguillons, les rêves, les souhaits et les désirs de ton cœur.



#4 gab

gab

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 103 messages
  • Une phrase ::"Les frontières de mon langage sont les frontières de mon monde", Ludwig Wittgenstein

Posté 02 décembre 2018 - 07:46

ce poème me fait penser à une valse tourbillonnante qui rassénère et console un cœur en plein dépit amoureux. Tu l'enlaces dans tes vers, cette bien-aimée, et nous fais partager les feux, les aiguillons, les rêves, les souhaits et les désirs de ton cœur.


Oui cest tout à fait ça, la poésie sert avant tout à faire ressortir les émotions les plus intimes, les plus profondément enfouies dans les grottes inatteignables de notre âme. Je trouve que votre commentaire résume de manière incroyablement juste ce poème. Merci beaucoup!