Aller au contenu

Photo

Les fleurs du mal


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 recreation

recreation

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 5 850 messages

Posté 06 décembre 2018 - 06:01

La peur de vivre  celle qui taraude le genre humain
Pourquoi j’existe la sourde angoisse du lendemain
Quand même l’homme s’en défait par l’usage de ses mains
Elle ne disparaît pas et revient sur ses pas
De façon régulière comme les bornes d’un chemin
Il faut se satisfaire de ce malheur commun
Ce mal souterrain on l’aime en somme comme un
Viatique nécessaire à toute vie d’artiste
Et ce sol enrichit de toutes les œuvres d’art
Est le terrain fertile ou poussent les fleurs du mal

 

Alain



#2 William Valant

William Valant

    Tlpsien ++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPip
  • 233 messages
  • Une phrase ::La poésie est un souffle de vie de l'âme,
    qu'elle l'inspire ou qu'elle l'expire.

Posté 06 décembre 2018 - 07:10

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;

Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;

Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

- Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

 

Spleen. Charles Baudelaire.

 

 

Tout est  dit. Rien n'est écrit. Il faut juste espérer qu'un juste bonheur nous attends au lieu de craindre un malheur, se lever en se disant : "quelque chose de bien va m'arriver !".

Et l'expression artistique, dans ces moments d'angoisse, nous apporte du réconfort. Parce qu'elle s'adresse à un au-delà de notre perception, elle comble un vide que le réel ne suffit pas à remplir. Elle est le langage d'autres intériorités ineffables.

 

[WV]



#3 Leclère michel

Leclère michel

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 91 messages

Posté 06 décembre 2018 - 10:52

On peut toujours planter des fleurs dans un terrain aride. Souvent la nature n'attend que cela pour repartir, j'en ai fait souvent l'expérience. Si la nature m'a déçu parfois, c'est par son exubérance, n'ayant pas

 

toujours la possibilité de choisir ce qu'elle a décidé de m'offrir, des ronces ou du mimosa, les deux étant très invasifs.

 

Comme dit Alain, il faut s'en satisfaire et l'aménager de ses mains.  LM



#4 recreation

recreation

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 5 850 messages

Posté 06 décembre 2018 - 05:18

Merci pour vos lectures

 

)

 

Alain