Aller au contenu

Photo

Ilan Halimi, l'arbre-Vie.


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 Hubert-Albert Clos Lus

Hubert-Albert Clos Lus

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 322 messages
  • Une phrase ::Ex-prof d'anglais, joueur d'échecs. Père d'une fille handicapée mentale.
    Elève de Victor Bourgy (Shakespeare), Leslie Marchand (Byron), Almyre Martin( phonématique), Tanguy (Thoreau)
    Daniel Roulland (linguistique), Christian Guyonvarc'h senior (Celtique), entre autres..
    Proverbe: O Bretagne, tu iroises mon coeur

Posté 14 février 2019 - 11:44

Les arbres, en hiver,
Se dressent vers le ciel,
Presque morts, et pourtant
L'oiseau vient s'y blottir.
 
O, Ilan Halimi,
Tu es mort et pourtant
Le coeur de tes parents,
Comme la tourterelle,
Revient vers toi guérir.
 
Et là-haut le gros nid,
Qui se balance au vent,
Prend la forme du coeur
De ton père et ta mère.
 
Il est beau, l'arbre mort.
Il recèle un secret
Une sève, un nectar:
Sa lueur au sommet.
 
L'oiseau le sait très bien.
Pourquoi rester si tard
En saison de grand froid
Sur un triste arbre noir?
 
C'est quand l'arbre est sans feuilles
Qu'on voit mieux les aurores
Et c'est là qu'on recueille
mieux la lumière du soir.
 
Et  l'arbre fait le lien
Entre hiver et le temps
D'espoir qui reviendra
Sous des beaux cieux bleu clair
 
Dans le tronc, la mésange bleue,
Portant le ciel sur elle,
Habitant l'arbre mort,
Témoigne qu'une mère
N'abandonne jamais
Son fils ,même s'il est mort.
 
 
Réfugiés au grand arbre 
Halimi , les moineaux
Se serrent bien au chaud.
Tu les fais vivre, Ilan,
Ton fût n'est pas tombeau.
Tu portes ta famille .
Tout ton grand corps fourmille
D'une vie qui grésille.
 
Les arbres, en hiver,
Se dressent vers le ciel,
Presque morts, mais pourtant
Comme Ilan, ils recèlent
La Vie, blottie dedans.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Modifié par Hubert-Albert Clos Lus, 15 février 2019 - 09:46 .


#2 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 439 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 14 février 2019 - 01:21

Un hommage émouvant - face à la barbarie...

#3 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 919 messages

Posté 14 février 2019 - 01:42

Je ne sais comment l'exprimer, l'expliquer,

j'aurais aimé lire un vous de proximité,

car la douleur nous dépasse,  et nous rattrape.



#4 Sinziana

Sinziana

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 942 messages
  • Une phrase ::La vie en poésie, vivre en profondeur la légèreté, vivre avec légèreté la profondeur.

Posté 15 février 2019 - 09:35

Que c'est beau d'avoir mis en parallèle cette tragédie d'Ilan Halimi avec l'hiver, l'absolue nudité, l'absolu dépouillement de l'arbre, qui donne tant à voir. La mort, comme l'arbre, est habitée, c'est un silence tellement dense.

#5 Hubert-Albert Clos Lus

Hubert-Albert Clos Lus

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 322 messages
  • Une phrase ::Ex-prof d'anglais, joueur d'échecs. Père d'une fille handicapée mentale.
    Elève de Victor Bourgy (Shakespeare), Leslie Marchand (Byron), Almyre Martin( phonématique), Tanguy (Thoreau)
    Daniel Roulland (linguistique), Christian Guyonvarc'h senior (Celtique), entre autres..
    Proverbe: O Bretagne, tu iroises mon coeur

Posté 15 février 2019 - 09:54

Je pourrais en écrire des tonnes sur un sujet pareil, des pages et des pages d'alexandrins. Mais je n'ai pas voulu faire <<lourd>>.

Ceci dit, un tel sujet mérite peut-être un poème plus volumineux. Je suis indécis.