Aller au contenu

Photo

Le clown...


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Victorugueux

Victorugueux

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 16 255 messages
  • Une phrase ::Savoir se taire c'est déjà beaucoup mieux que des bavardages incessants... Oui ! Le repos c'est une chose qui nous aide

Posté 08 avril 2019 - 07:55

Le clown...

 

Le clown pâle avançait lentement en boitillant dans la rue très sale

Il avait ses cheveux d’un roux intense, tous raides et tous dépeignés

Dans sa main droite qui était  bien trop maigre et toute blanche

Son fiston chéris qui lui tenait la main en chantant et tout en rigolant

 

Ils sortaient tous les deux, le matin vers neuf heure du chapiteau du cirque  

Et se dirigeait vers la petite école communale du village, là où ils font halte

Lui il savait bien que le fiston, dans le futur il prendrait sa relève

Mais il savait aussi que ce gamin, trop sauvage, il devait apprendre les bases

 

Comme de savoir compter, de savoir lire et aussi de pouvoir écrire

Lui le clown Fantasio, il connaissait  beaucoup de choses très incroyables

Comme de comprendre en les voyant ce que les gens, ils aimaient  dans la vie

Il savait trop de poids des choses de l’argent, mais lui il s’en moquait

 

Combien voulez que je vous donne dit il au monsieur assis tout Là bas ?

Cette question était certes un peu ridicule, mais  cela le faisait devenir le clown confident

Il parlait ainsi de la beauté des choses vécues et du poids que pesait nos vies

Curieusement ce clown,  il ne paraissait jamais tragique, mais il était juste questionneur

 

Et les adultes retrouvaient une âme d’enfant et ils oubliaient leurs soucis

Ses soucis à lui, ils étaient plus cruels, comment élever son propre enfant ?

La mère qui était la trapéziste, elle avait aussi plusieurs amants dans ce cirque

Mais lui le clown Fantasio, il savait aussi plein de choses sur ses compagnons

 

Mais il préférait se taire, et se contentait de peu, la trapéziste ne l’oubliait pas

Parfois le clown triste, il se prenait une grosse cuite, quand il pouvait le faire

Dans le cirque, tous ils le connaissaient  et ils le laissaient faire sans gros problème

Le temps passant le clown ne savait plus ! Pourquoi vivre ? Pourquoi souffrir ?

 

Mais il y avait ce fiston qui lui disait toujours : Mon petit papa je t’aime beaucoup !

Peut-être ce petit rien le maintenait en vie, dans un monde trop triste, trop égoïste

Le voyage de la caravane, il passait  par mille lieux avec un public trop changeant

Le pire c’est qu’il ne savait plus, comment gérer leurs déplacements continus

 

Il songeait à prendre une retraite, dans un lieu qui lui plairait avec sa caravane

Il songeait aller aux bords de la mer, mais il ne savait encore laquelle il choisirait

Quelques fois il songeait à des temps très lointains, cela dans son propre passe

Où il était mécano tourneur dans une chaine de production de voitures de luxe

 

Il avait oublié ce monde, en rencontrant Alma la trapéziste, dont il tomba amoureux

Les années passent, les amours qui se lassent et la chaine amoureuse qui se casse

Il ne savait plus si un jour, il quitterait le cirque pour une autre activité dans sa vie

Le clown Fantasio vous salue et il vous souhaite de faire ce que vous voulez dans votre vie

 

Paris le 8 avril 2019