Aller au contenu

Photo

(Anthologie permanente) Marie-Claire Bancquart, Toute minute est première


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 114 messages

Posté 29 mai 2019 - 10:12

<p> </p>
<p class="MsoNormal blockquote" style="line-height: 125%; margin-left: 40px; margin-right: 40px; text-align: justify;"><span style="font-size: 12pt; line-height: 125%; font-family: 'Garamond','serif';"> <a class="asset-img-link" href="https://poezibao.typ...ee1cd200b-popup" onclick="window.open( this.href, '_blank', 'width=640,height=480,scrollbars=no,resizable=no,toolbar=no,directories=no,location=no,menubar=no,status=no,left=0,top=0' ); return false" style="float: left;"><img alt="Marie-Claire Bancquart Toute minute est première" class="asset asset-image at-xid-6a00d8345238fe69e20240a4aee1cd200b img-responsive" src="https://poezibao.typepad.com/.a/6a00d8345238fe69e20240a4aee1cd200b-100wi" style="width: 100px; margin: 3px 15px 5px 5px; border: 1px solid #969696; box-shadow: 8px 8px 12px #aaa;" title="Marie-Claire Bancquart Toute minute est première" /></a>Les éditions le Castor Astral publient <em>Toute minute est première</em>, suivi de <em>Tout derniers poèmes</em>, une anthologie de poèmes de Marie-Claire Bancquart. Nâayant plus la force de réaliser ce travail, Marie-Claire Bancquart en a confié le projet à Claude Ber. Elle a pu le superviser avant sa disparition ce 19 février 2019.<br />Cette édition, qui vient compléter le Poésie/Gallimard (<em>Terre énergumène</em>) récemment paru, permet de découvrir lâunité et la diversité de lâÅuvre de Marie-Claire Bancquart, autour de quelques-uns des grands thèmes qui la traversent de part en part, méditation sur la mort, célébration du sensible, expérience essentielle du corps. <br /><br /><br /><strong><br />Hors du plan<br /></strong><br />Feuille infime du buis. Un peu de pluie sur elle : <br /><br />ses nervures<br />grossies<br /><br />décalées hors du plan.<br /><br />A la surface de la goutte<br />notre maison gonflée<br />en miroir de sorcière<br /><br />au bord<br />minuscule<br />tu marches<br /><br />Monde impossible et vrai<br />collé avec la feuille<br />sur une lèvre de statue<br /><br />Elle sourit<br />connaissant<br />ce qui la sépare de nous<br />pour toujours <br /><br />/ <br /><br />Onze heures du matin, sans toi, septembre<br /><br />Tout fait semblant<br />voitures dans la rue<br />créatures minces, araignées, insectes, sur le balcon. <br /><br />La clef tourne, les Åufs se cassent. <br /><br />On peut même penser à Ulysse, au Talmud, à Venise. <br /><br />La vérité, pourtant, câest quâon se tient<br />sur un rebord très approximatif des choses._<br /><br />/<br /><br />ça triste<br />autour de toi ? <br /><br />ça déjà meurt ? <br /><br />Écoute un peu chanter ta plèvre<br />avec le vent, <br />commence un feuillage dâamitié avec lâarbre,<br />prends-toi pour une paraphrase de lâautomne. <br /><br />Opération vitale<br />réussie, <br />tu ne seras plus lâétranger des germes. <br /><br />/<br /><br />Ne descends pas<br />plus profond<br />que la douleur<br /><br />elle a des paliers où se reposer<br /><br />parfois elle révèle une infime partie du corps, jusquâalors<br />inconnue de toi<br /><br />mais plus bas<br />câest insaisissable. <br /><br />Tu serais pris au piège<br />dâun grand claquoir<br />tu seras<br />aplati<br />annulé. <br /><br />Prends garde. <br /><br />/<br /><br />Et ces deux poèmes extraits de la séquence « Tout derniers poèmes ». Le deuxième est lâultime texte du livre. <br /><br />Ce sont mes « Tristes » que jâécris,<br />non ceux de lâexil et de lâexpatriation ordonnée<br />à Ovide,<br />mais ceux du corps souffrant qui souvent connaît<br />lâexil dâun lit dont il est interdit de sortir. <br /><br />/<br /><br />Tout à lâheure, je ne serai plus, tu ne seras plus. <br />La vraie douleur câest que de jour en jour ce jour approche, mais ce qui persiste, câest notre ignorance à son propos. <br />Demain, ou dans une semaine, un mois...<br />Et sous la terre des incroyants ne règne que le silence, ou peut-être le bruit dâune brisure par tel qui était un animal minuscule. <br />â Mais le « nây sera plus » ne masque rien, car dans aucun langue, me semble-t-il, ce bruit nâexiste. <br />Ah, serre-moi tant que tu peux, musicien. Tu as rempli de caresses mon existence qui sâen va. <br /><br /><br />Marie-Claire Bancquart, <em>Toute minute est première</em> suivi de <em>Tout derniers poèmes</em>, anthologie préparée par Claude Ber et supervisée par lâauteur, préface de Claude Ber, Le Castor Astral, 2019, 160 p., 15â¬, pp. 29, 67, 77, 119, 194 et 208. <a href="https://www.castorastral.com/livre/toute-minute-est-premiere/">Sur le site de lâéditeur.</a><br /><br /><br />Dernières parutions consacrées à Marie-Claire Bancquart dans <a href="https://poezibao.typepad.com/poezibao/"><em>Poezibao</em></a> : <br /><a href="http://poezibao.typepad.com/poezibao/2016/04/anthologie-permanente-marie-claire-bancquart.html">(anthologie permanente) Marie-Claire Bancquart</a>, <a href="http://poezibao.typepad.com/poezibao/2016/06/note-de-lecture-marie-claire-bancquart-qui-vient-de-loin-par-antoine-emaz.html">(note de lecture) Marie-Claire Bancquart, &quot;Qui vient de loin&quot;, par Antoine Emaz</a>, <a href="http://poezibao.typepad.com/poezibao/2016/07/note-de-lecture-marie-claire-bancquart-qui-vient-de-loin-par-jacques-morin.html">(note de lecture) Marie-Claire Bancquart, &quot;Qui vient de loin&quot;, par Jacques Morin</a>, <a href="http://poezibao.typepad.com/poezibao/2017/04/note-de-lecture-marie-claire-bancquart-trac%C3%A9-du-vivant-par-france-burghelle-rey.html">(Note de lecture) Marie-Claire Bancquart, &quot;Tracé du vivant&quot;, par France Burghelle Rey</a>, <a href="http://poezibao.typepad.com/poezibao/2017/05/anthologie-permanente-marie-claire-bancquart.html">(Anthologie permanente) Marie-Claire Bancquart, &quot;un très, très peu d'amour / mendie et rôde&quot;</a>, <a href="https://poezibao.typepad.com/poezibao/2019/01/anthologie-permanente-marie-claire-bancquart-terre-%C3%A9nergum%C3%A8ne-et-autres-po%C3%A8mes.html">(Anthologie permanente) Marie-Claire Bancquart, <em>Terre énergumène et autres poèmes</em></a>, <a href="https://poezibao.typepad.com/poezibao/2019/02/disparition-marie-claire-bancquart.html">(Disparition) Marie-Claire Bancquart</a>, <a href="https://poezibao.typepad.com/poezibao/2019/02/dossier-marie-claire-bancquart.html">(Dossier) Marie-Claire Bancquart</a>, <a href="https://poezibao.typepad.com/poezibao/2019/05/note-de-lecture-marie-claire-bancquart-terre-%C3%A9nergum%C3%A8ne-et-autres-po%C3%A8mes-par-christian-travaux.html">(Note de lecture), Marie-Claire Bancquart, <em>Terre énergumène et autres poèmes</em>, par Christian Travaux</a>, <a href="https://poezibao.typepad.com/poezibao/2019/05/note-de-lecture-marie-claire-bancquart-terre-%C3%A9nergum%C3%A8ne-et-autres-po%C3%A8mes-par-micha%C3%ABl-bishop.html">(Note de lecture), Marie-Claire Bancquart, <em>Terre énergumène et autres poèmes</em>, par Michaël Bishop</a><br /><br /><br /><br /></span></p><img src="http://feeds.feedburner.com/~r/typepad/KEpI/~4/7VcyRD9Dj4Q" height="1" width="1" alt=""/>

Voir l'article complet