Aller au contenu

Photo

Fleur exquise des sabres mouvants


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 jim

jim

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 887 messages
  • Une phrase ::" Le diable m'a murmuré à l'oreille: Tu ne pourras pas traverser la tempête. J'ai murmuré à l'oreille du diable: Je suis la tempête." ;)

Posté 08 juin 2019 - 07:02

La plage

 

l'estran

 

la fleur du mâle

 

la facture de l'Occident

 

la rose des vents

jonglant avec les voiles

 

les larmes

 

le sang virginal

sur le drap béant

 

l'épée

la domination

le Pape et le Vieux de la Montagne

enlacés dans la même danse barbare

 

Gaza et ses morts-vivants

 

le désert

 

les arômes

 

la chaleur d'une bouche

fébrile comme un instant tanné

entre délire et fantasme hors de doute

un peu comme lorsque je me frotte l'oeil

avant de réajuster la cible

et d'honorer le contrat

 

la plage

 

les rêves d'Indépendance

 

l'exil

 

les militaires

 

l'excision jamais bien loin

 

les prières

 

les viols

 

le chant du haut de la tour

 

l'Inde et les belles mauresques

vendues aux harems

et les pirates

qui rêvent encore à cette ville-utopie

que je ne citerai pas

là-bas

au Maghreb

 

vivre libre à Barawa

ne respirer que des cheveux-chevaux

 

cadeaux

 

sourires

 

éclats de rire

 

larmes sucrées

 

la plage

l'exil

les militaires

l'excision jamais bien loin

 

mon ventre qui parfois masque mon sexe

le vin qui soigne mais ne guérit pas

les mains qui tremblent

l'ONU qui fait ce qu'elle peut

 

Bidart accueille l'été

c'est tant mieux

les femmes y sont autres

 

les Belles y sont d'ailleurs

comme d'une braise qui couve encore

comme pour nous rappeler

que l'infini est un fruit à cueillir

sans se soucier des contradictions

et des branlettes de la condescendance patentée

 

j'ai lu ce que nous refusons de boire

dégusté la fontaine salée

des auspices transcendants

roulé en Harley

adulé mes pas

 

je suis

le frère

le mari

l'enfant

l'amant

le sage flou

le singe fou

la vertu

la honte

le pardon

l'espoir de doigts

touchant mes doigts

comme une ombre

sublime le soleil

 

je déchiffre l'estran

 

je me souviens de regards féminins transhumants

qui englobaient l'univers de vraisemblance

comme une caresse brutale savoureuse

jaillirait assumée

débridée et sensuelle

de l'orgasme décomplexé des cieux.

 

jim (2010)

 



#2 PaulMUR

PaulMUR

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 224 messages
  • Une phrase ::J'ai deux épaules pour ne rien porter du tout et un stylo pour écrire des bêtises.

Posté 08 juin 2019 - 07:28

Décousu mais poignant.  Toute l'histoire du magrheb condensée.  Mais si la mer envahit les terres, c'est parfois comme le Nil pour les fertiliser.



#3 Anwen

Anwen

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 434 messages
  • Une phrase ::«La route vers l'inconnu est toujours bienvenue»

Posté 08 juin 2019 - 09:42

Douloureux et beau.
Du vrai Jim.
Respects.

Une rose pour les Sables.

#4 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 3 648 messages

Posté 09 juin 2019 - 06:09

___ les larmes, qu'elles soient de douleur, toujours

que l'on ne s'habitue jamais. Or, ce texte est toujours d'actualité.

 

Très dilué, très flottant. A fleur de peau.



#5 jim

jim

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 887 messages
  • Une phrase ::" Le diable m'a murmuré à l'oreille: Tu ne pourras pas traverser la tempête. J'ai murmuré à l'oreille du diable: Je suis la tempête." ;)

Posté 09 juin 2019 - 10:07

Décousu mais poignant.  Toute l'histoire du magrheb condensée.  Mais si la mer envahit les terres, c'est parfois comme le Nil pour les fertiliser.

 

Douloureux et beau.
Du vrai Jim.
Respects.

Une rose pour les Sables.

 

___ les larmes, qu'elles soient de douleur, toujours

que l'on ne s'habitue jamais. Or, ce texte est toujours d'actualité.

 

Très dilué, très flottant. A fleur de peau.

Merci beaucoup à vous. A bientôt!



#6 hasia

hasia

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 626 messages

Posté 09 juin 2019 - 05:48


lorsque la solitude traverse le ciel__

"nous revenons à la pierre
sculpter le jour
avec des soleils

nous revenons à la source
où se posent encore quelques colombes
où se défait l'absence

l'aube
tissu de tendresse
usée

la lumière se lève
sur les blessures arrosées de jasmin
le temps
a fait de longs voyages dans nos corps
il nous a laissé un peu de couleurs dans les yeux
il nous a lavé de la douleur
dans le silence des mains serrées
il nous a apporté le vent
............................."
Tahar Ben jelloun :2007.

à Vous
hasia