Aller au contenu

Photo

(Notes sur la création) Olivier Greif : "On ne remet pas un bébé dans le ventre de sa mère"


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 185 messages

Posté 27 juillet 2019 - 01:11

 

« Extrait de la préface écrite par Malcolm Cowley pour Tendre est la nuit : "Il (Fitzgerald) avait beau remettre son matériau dans le creuset, une partie résistait toujours à la chaleur et gardait sa forme initiale quand on la versait dans le nouveau moule." Il a cent fois raison. Une fois achevée, figée dans le champ de la matière musicale, l'Åuvre commence à vivre sa propre vie, qui est l'expression d'une balance délicate dont tous les éléments constitutifs â des qualités aux faiblesses, de la superstructure jusqu'au plus infime détail â sont si étroitement mêlés qu'il devient impossible d'en modifier un sans altérer lâéquilibre de tout lâensemble. A ce stade-là, en général, on nâa dâautre choix en général que dâaccepter lâÅuvre telle quâelle est. On ne remet pas un bébé dans le ventre de sa mère parce que lâon nâest pas satisfait par son apparence. »
Olivier Greif, Journal, p. 40.


6a00d8345238fe69e20240a49a5603200d-100wiOlivier Greif,
Journal,
édité par Jean-Jacques Greif,
éditions Aedam Musicae, 2019, 532p., 32â¬.
Sur le site de l'éditeur




UNCN9Xg_oyw

Voir l'article complet