Aller au contenu

Photo

L'oiseau qui chantait faux


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 Jped

Jped

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 147 messages
  • Une phrase ::Le voyage immobile après une vie de voyage

Posté 09 août 2019 - 11:10


           en mai, au temps des amours,
on n'avait pas entendu sa voix flûtée,
                                        et son appel,    
             
                        luo loi ...  luo loi !
 
                aussi fier et vibrant que le  


                                      IÔ !  Iô ...      

             
    le cri de joie dans l'ancienne Grèce

 

 


                    mais le voilà, de retour
au mois d'août, la voix cassée,
son chant s'étranglant en un cri
de geai ou de pie-grièche,
dernier sanglot du marin naufragé
                                         ou du noyé


                                                                                               
                     .   .   .    .   .   .    .    .

 

leur amour non plus
                    n'est plus ce qu'il était

 

ou alors, l'un ou l'autre
                   avait-il été seul à aimer ?

 

.   .   .    .   .   .    .  

 


ce loriot, à la voix aigre,
                              au chant discordant,
a-t'il souffert jusqu'à en perdre la voix
dans les forêts claires d'Afrique
ou bien, jeune oiseau de l'année,
n'est-il qu'un pauvre orphelin ignorant,
ou n'a-t'il pas fait son apprentissage
jusqu'au bout, trop rétif et impatient 
de s'affranchir de la loi commune
qui, chez les oiseaux et les hommes,
soumet l'enfant  à l'autorité des adultes

 

 

n'est-ce pas plutôt la plainte déchirante
d'un pauvre amoureux en proie au doute
qui, trahi par sa dernière, brève conquête
du printemps, cache sa blessure secrète
là-bas, dans les profondeurs des bois
et crie sa douleur dans l'aube naissante

 

                        .    .    .     .

 

     combien d'autres,  hommes ou bêtes,
qui, entendant au matin ce triste concert,
se reconnaissent dans ce miroir sonore

 

et, en vérité, ils pleurent sur leur sort,
sous couleur de s'apitoyer sur le destin,
misérable,
             du malheureux oiseau des bois



#2 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 10 479 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 09 août 2019 - 12:32

Par le biais poétique de tel oiseau, vous nous rendez sensible ce mal d'amour qui frappe l'humanité...

#3 Anwen

Anwen

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 434 messages
  • Une phrase ::«La route vers l'inconnu est toujours bienvenue»

Posté 11 août 2019 - 12:34

Elle vient de là, la cloche fêlée de Charles ? :)
De cette vie rauque...
Où la voie déraille c'est la voix qui s'éraille.
Magnifique texte / voix / souffle.