Aller au contenu





Depuis : Fin de campagne

Posté par chemins d'écritures, 24 septembre 2018 · 82 visite(s)

 

Fin de campagne

 
…L’orateur ne parvenait pas à clôturer son discours. Il avait utilisé des mètres de littoraliture, de bobarbelés galvanisants et d’hexamètres dactyliques hyperbranchés.
De toute façon, le courant ne passait plus dans la salle. L’auditoire étouffait sous l’âcre remugle d’une foule croupissante ; et l’atmosphère, pleine comme un œuf, était à son comble.
On entendait bien ça et là, de temps à autre, quelques ronflementsonges qui ponctuaient avec peine l’interminable spitche.
Trop dense, le discours courait comme un torrent furieux. Un hurlementsonge final du grand blablateur fit grésiller les sonotones et brusquement, l’assistance assistée, rallumant ses écouteurs et rassérénée, se remit d’aplomb pour embrayer la Marionnaise finale.
 
La campagne était close dans la grande Cité, ouverte à tous les vents de la vieille patrie pétomaniaque.
 
 



Source : Fin de campagne



Derniers billets

Ma photo

Catégories