Aller au contenu

Photo

Les sept soleils d'Antony


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 gab

gab

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 925 messages
  • Une phrase ::Presque personne n'aime les vers, et le monde des vers est fictif et faux.
    Witold Gombrowicz

Posté 05 septembre 2022 - 07:57

I
Ho Bob Dylan
Toi qui m'a sauvé entre les rayons
Bob sous les coups
Jamais ne tombe il semble
Te voir entre les roseaux
Entre les monceaux de peur
Entre les chevaux les tombeaux
Les canards brillent oh je crois
Qu'il ne t'appercois qu'à moitié
Entre les roseaux les chevaux les tombeaux
Les morceaux d'erreur
Les morceaux les morceaux
Les morceaux les morceaux
Les horreur des morceaux
Bob et tu reviens
Repeindre le soleil
Repartir le soleil
Coucher le soleil à grands coups de canne
Le spleen tu clean le spot
Il te laisse et laisse a travers toi Bobby
Que les morceaux Bobby
Que les morceaux
Que les morceaux, Bobby
Que les morceaux les horreurs des morceaux
Moi je vois
Lui il part
Toi tu juges
Le tombeau des autres

II
Le regard perçant
Rayons cachés.
Les yeux mouillés les pieds en sang,
C'est la musique qui déchire
Quand Bob fait rempart.
Les pieds détruits par les tremblements
De terre
J'espère
Que Bob a tout vu
De l'électricité et du vomi.
Ses amis explosent la sourdine
Les vieux implosent
Tu imposes
Le style et quand Bob décrit
Tu lèves tu lèves révèle
Notre beauté intérieur.

III
Les pieds bougent
Quand on les voit trembler tremblent
Les tombeaux quand on les voit danser danse
Tu ferais bien de te faire allumer
Par la grâce de sa musique Robert
Mon ami eh tu crois
Que c'est pas lui qui t'ensorcèle ?

IV
En quatre temps
C'est toujours plus joli
Un accord
C'est pour que tu pries
Une ligne pour que tu délies
Le corps sans bouche
Et sans soupçons
Des plots qui sont venu hocher la tête
Partir avec leurs cheveux
Partir pour laisser la fête
Bob tu grandis ce moment !
Tu protèges ce moment !
Tu regardes le soleil et tu lui dis : écoute ton coeur
Tu regardes les gens et leur dévoilent
Leur coeur du projet
Grandiose
Grandiose tombeaux des forces du mal

V
Bob prétend qu'il n'a rien fait
Bob prend les roseaux a rebrousse toiles
De justice
Bob caresse mon épaule on dirait un ostéo
Rhumatisé
Bob tu prends mon épaule et tu lui dis au revoir
Au revoir Bob
Antony Robert Allen Septet Parker
Tu sembles une multitude
De pas de danses
Une multitude d'accords guindés
Guidés par la grâce
Glacé par la guilde des bienfaiteurs en osier tressé
Perdus
Dans la chaleur
Des actuelles Antilles
Guéris par le soleil qu'il déplace
Remplis de mystères
À jamais suspendus

VI
Lumière ! Lumière !
Repères en oubli !
Les roseaux restent rares !
Même sous la pluie et la nuit
Même sous la jouissance rugissante
Supplique des canards sans gêne.
Lumière ! Lumière !
Tu te prends dans mes plis !
Dans mes regards tu t'éprends
Par la force de la transe.
De la transe !
De la lumière !
Des fougères !
Qui vomissent
Bob tu le regrettes
Bob tu me l'as dit
Bob tu regrettes
Bob tu as bientôt fini
Notre rencontre est pour l'histoire
Antony est pour l'histoire
Arcueil-Cachan RER pour l'histoire publique
Tombeau de l'histoire publique
Victoire du privé gratuit
Les chiottes sont gratuites
Les gratuits sont payants
La lumière, elle, est sans prêt !
Tiens toi prêt tu lui as dit
Que tu n'avais plus d'argent
Les pas de danse les danses des gens
Les gens en transe la transe des jours jolis
Tout ça pour quoi
Tout ça pour la lumière

VII
Bientôt nous sommes le 7
Bientôt nous sommes unis
Bientôt nous sommes le 10
Bientôt nous sommes défait
Bientôt nous sommes musique bientôt nous sommes oiseaux
Bientôt nous sommes refuge pour les immigrés sans refrains
Bientôt nous sommes partis
Bientôt nous serons saxophone
Ferons fuir les canards
Bientôt nous sommes
Bientôt nous sommons
Bientôt nous sosaumons sans repères
Bientôt nous sommes
Bientôt nous faisons semblant
Des pas de danse
Des plat de plantes aqueuses
Bientôt nous sommes des plantes.
Bientôt nous sommes un
Bientôt nous sommes Dylan
Bientôt dans Antony Antony
Bientôt comme Bobby
Bientôt j'entendais les arpèges
Bientôt je parlerai des pièges
Coincés dans les morceaux de passé
Coincés dans le passage des arts
Chut ! Chut ! Aidez-moi !
Entendez les soleils !
Entendez les septs starters du english cocktail
Dans l'océan de verdure
Bientôt je n'en voudrai plus
Bientôt je n'en voudrai plus
Bientôt je n'en voudrai tellement plus que je n'en voudrai plus
Je n'en peux plus je n'en veux plus
Je n'en veux plus bientôt
Quand bientôt tu me referas l'histoire
Les amours les minuscules amours
Seront ridicules ridicule bientôt
Ridicule bientôt du bien qui se fait mâle
Tard est le bientôt qui tâche.
Je dormirai dans l'herbe
Entre les tombeaux, sur les tombeaux,
Le sourire au lèvres.
Quand la fièvre me quittera
Quand la transe bientôt partira
Je te verrai Bob, je te verrai.