Aller au contenu





Intime traversée

Posté par Esterina, 08 septembre 2019 · 177 visite(s)

Deuil recueillement transcendance
Au fond de mon cœur
Une blessure exquise
D’où s’écoule en secret
Cette douce peine
Que je chéris tant
Comme une source pure
Qui jamais ne tarit
Un philtre inestimable
Où se puise le goût
Des instants disparus.
Je traverse nos rêves
Et marche dans des sables
Où je m’enlise inlassablement
Avec la plus complaisante délectation.
Dès lors je te perçois
Dans la beauté familière
De fidèles paysages.
Tu es cette tendre douleur
Qui irrigue mon âme assoiffée
Cette tristesse étouffée
Qui surgit soudain au détour
De cet air de guitare inspiré
Teinté de mélancolie
Ou des arabesques subtiles
D’une voix vibrante et profonde
Qui m’inonde de sa prière
Et soulève de ses ondes
Les spasmes balbutiants des années.
Alors j’échoue sur d’éternels rivages
Et dans un tête-à-tête infini
J’écoute les échos de ton chant
Et lis les alarmes indicibles
Et les espoirs inassouvis
Dans ton cher regard recueilli
Au rythme des vagues qui s’effacent
Pour le reste du temps qui court.
 
07.09.2019



Nostalgique. En toute liberté, je me relis ce poème en remplaçant : "Cette douce peine" par "Ce tendre amour ". Il revêt ainsi toute autre couleur, qui me convient mieux. Mais c'est juste personnel, il ne faut pas m'en vouloir. Merci de nous ouvrir des fenêtres d'évasion quotidienne. WV

Décembre 2019

D L M M J V S
12345 6 7
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Ma photo

Rechercher dans le blog

0 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)