Aller au contenu





Depuis : Les nuits blanches

Posté par patricia moles, 15 novembre 2023 · 143 visite(s)

Les nuits blanches
 
 
 
Mes nuits blanches sont comme des fourneaux
Où lon brûle un mauvais pain,
 
Mes nuits blanches sont noires comme du mauvais pain,
Du pain de chagrin.
 
Elles sont dures comme le granit,
Et mon souffle sy précipite.
 
Et mon souffle sy précipite,
Jhalète comme en agonie,
La peur me saisit toute entière,
La mort samuse de me voir si peu fière.
 
La peur me saisit toute entière,
Jai froid,  je sue, trempe mes draps,
Les fantômes  des temps passés hantent mon âme,
Je nai eu quune vie de misère.
 
Ils hantent mon âme à loisir,
Je frémis de les voir revenir,
Leurs étreintes me glacent la vue,
Je tremble de navoir jamais eu
 Quune vie de misère.
 
Chaque soir venu je titube,
Car, à chaque fois, comme dhabitude,
La nuit venant et la lumière éteinte,
La peur me saisit toute entière.
 
 
 
 
 
PMH le 30/09/2023

Source : Les nuits blanches