Aller au contenu

Soumis par

SUJET DE SUPPORT Informations sur le recueil

  • Date d'ajout: oct. 27 2014 12:29
  • Dernière mise à jour: oct. 27 2014 12:29
  • Taille du recueil: 42,91 Ko
  • Nb. de visualisations: 2811
  • Nb. de téléchargements: 12

Télécharger Séries perdues, poèmes retrouvés 1

* * * * * 1 note(s)



A force d''effacements, j'aurais pu perdre la parole. Au lieu de quoi j'ai perdu des séries...




bah dis donc tu t'es pas foulé cette fois-ci. un ramassis de vieux fonds de tiroirs ....

Ta niaiserie et ton inutile, puérile agressivité n'ont donc pas de limites ?
À quoi crois-tu donc parvenir avec ce comportement de parasite ?

non je ne suis pas un parasite, je poste des poèmes et j'ai même posté un recueil ! je contribue à la vitalité du site par mon engagement humaniste et critique !

mais bon, c'est vrai que j'ai lu ton recueil un peu rapidement, je vais le relire attentivement.

Ta contribution est un peu maigrelette, tes sempiternelles demandes de reconnaissance pitoyables et obscènes, ta poésie n'en est pas une.

Tu n'as rien fait depuis toutes ces années. Rien. Tu végètes et tu essaies de t'accrocher aux branches.

Et par-dessus tout, comble de la bêtise, tu as un comportement harcelant. Tu cherches délibérément à blesser tes interlocuteurs. Le mot de parasite te convient à merveille.

Tu récolteras toujours l'accueil que tu mérites. Et ça, ce n'est pas.la faute des communistes.

je viens de le relire car je suis à l'accueil de mon taff. bon alors c'est pas si mal, parfois ça pourrait faire penser à du tarkos ou à ce que jean daive appelle la poésie négative. il y a toujours ces connotations politiques parfois ambigües et déplaisantes qui à mon sens ne devraient pas être dans un poème au sens où je l'entends. pour moi quatre qualités doivent être présents dans le poème : l'étrangeté ; le souffle ; la présence ; la fragilité.

Autre chose : je n'en ai rien à foutre que tu me lises ou non. Au contraire, je serai inquiet le jour où tu me feras un compliment de fayot, ta compétence première avec l'insulte personnelle.

mon dieu, je viens de lire ton message précédent ! tout ce que tu dis est faux et de mauvaise fois ! c'est atroce !

et ce n'est tout de même pas de ma faute si tu es totalement dénué d'humour et d'humanité !

C'est très juste au contraire. Je n'ai pas employé le terme de parasite par hasard. Ton engagement est nombriliste, rien d!autre. Tu es de l'école de victorugueux, celle de gens qui ne supportent pas que les autres travaillent quand ils se grattent les pieds en appelant cela de la "poésie".

Tu es sciemment blessant. Qu'as-tu fait d'autre depuis ton arrivée sur le forum ? Essayer d'attirer l'attention avec des attaques saupoudrées de fayotage ponctuel. Incapable de faire preuve de la moindre dignité dans un cas comme dans l'autre.

Et je reste posé.

Autres publications qui pourraient vous intéresser...





0 utilisateur(s) actif(s) (durant les 15 dernières minutes)

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)