Aller au contenu

Photo

Francois Ville/missives : Le Titre Du Mois !


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 francoisville

francoisville

    Fran?ois Ville

  • Membre
  • PipPipPip
  • 244 messages
  • Une phrase ::Poète, auteur, compositeur, interprète éclectrique !

Posté 19 août 2007 - 09:32

Salut c’est Francois Ville et Missives !

Clique ici http://www.wat.tv/video/551415/francoisvil...cois-Ville.html pour écouter « Portant le Deuil de mon Enfance ». C’est la nouvelle chanson du 1er album auto-produit de MISSIVES, qui s’appelle « Ils Tombent ».

Tu aimes ? Fais le savoir ! Ton soutien est notre meilleure pub. Comment ? En inscrivant nos chansons dans tes playlists et en nous laissant des commentaires. Tu peux aussi bien-sûr acheter nos titres sur les sites de téléchargement ci-dessous.

Selon les sites, les prix vont de 0,20 à 0,99 Euros le morceau. Ce n'est pas cher et c'est notre volonté. Nous comptons nous rattraper sur les quantités vendues, notamment pour financer l'enregistrement de notre prochain album. Faire de la musique coûte cher et en vivre est un rêve. Merci à toi pour ton aide !

ITUNES : http://phobos.apple.com/WebObjects/MZStore...30&s=143442
FNAC : http://www.fnacmusic.com/discography/9473d...13b77f0626.aspx
AIRTIST : http://www.airtist.com/francoisville?
STARZIK : http://myshop.starzik.com/mp3/artistes/Fra...lle-199632.html
EUROPAMP3 : http://www.europamp3.org/groups/Francois%20Ville/
NEOMUSICSTORE : http://www.myspace.com/missivesmusic

Merci de ton attention et à bientôt,
Amicalement,
François Ville et Missives
Page wat : http://www.wat.tv/francoisville
Téléphone : 06-61-84-27-27


Portant le deuil de mon Enfance

Portant le deuil de mon enfance Le cœur sombre revêtu de noir
Poursuivant ma route dans l'errance Je hais mon reflet dans le miroir

Regrets éternels à celui Que je fus des années plus tôt
Souvenir des limbes de l'oubli Reclus dans mon âme ce cachot

Passé de vie à trépas C'est aujourd'hui que je le pleure
Le môme que j'étais ici-bas Laissant sa place à la douleur

L'adulte que je suis devenu Ayant quitté sa chrysalide
Déplore en vain le disparu En ma chair sentiment de vide

La date du décès je l'ignore Aucune prière ni enterrement
Au crépuscule le réconfort Car dans mes rêves il est présent

Possible résurrection future A l'âge de la sénilité
Enfant dans un corps pourriture Triste retour à l'état premier

Résigné à cette longue attente L'adulte en moi se déraisonne
Recherchant les substances grisantes Détruire le soi, futile personne

Fichier(s) joint(s)