Aller au contenu

Photo

le peintre avait voulu


  • Veuillez vous connecter pour répondre
7 réponses à ce sujet

#1 jc-blondel

jc-blondel

    jc-blondel

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 450 messages

Posté 02 mars 2007 - 01:32

LE PEINTRE AVAIT VOULU

Le peintre avait voulu fabriquer un voyage
Sur ce morceau de toile où s’étale un dessin
Il venait simplement nous prendre par la main
Pour aller visiter son joli paysage.

Avec le blanc il fait l’écume et les nuages
Qui cognent les rochers avec un noir dessein
Alors qu’avec le bleu de l’océan lointain
Il esquisse le ciel planant sur ses rivages.

Avec le gris nacrés des galets sur la plage
Comme un petit poucet il marque son chemin
Et les herbes vivant parmi le sable fin
Sont des touches de verts laissées par leur passage.

Un vieux jaune doré dans le coin du tableau
C’est un soleil venant éclairer la peinture
Pour tester le passant tenté par l’aventure
De se bâtir pour lui un superbe château.

Le peintre avait voulu fabriquer un voyage
Sur le morceau de toile où s’endort son dessin
Dans mes vieux souvenirs je m’en vais le matin
Me balader parfois dans son beau paysage.

#2 F?lice

F?lice

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 078 messages

Posté 02 mars 2007 - 02:38

Quelle douce mélancolie...

J'ai beaucoup aimé te lire, merci.

Félice.

#3 jc-blondel

jc-blondel

    jc-blondel

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 450 messages

Posté 08 mars 2007 - 03:13

merci felice
on tachera de faire aussi bien la prochaine fois

amicalement
jean claude

#4 hurlantenova

hurlantenova

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 349 messages

Posté 16 mars 2007 - 08:14

encore : je danse le sabat dans une rouge clairière, avec des vieilles et des enfants.

#5 hurlantenova

hurlantenova

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 349 messages

Posté 17 mars 2007 - 12:59

– Ma main à couper que oui, reprit le fonctionnaire au nez rouge avec un air des plus contents, et rien d’autre ne suit dans les wagons à bagages, même si pauvreté n’est pas vice, ce qu’on est forcé aussi de faire remarquer.

#6 hurlantenova

hurlantenova

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 349 messages

Posté 17 mars 2007 - 03:33

Avec mes pendants d’oreilles, je cours chez Zaliojev : voilà, mon vieux, c’est ça et ça, on va chez Nastassia Filippovna.

#7 hirondelle

hirondelle

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 5 045 messages

Posté 17 mars 2007 - 03:15

Joli poème.J`avais l`impression que cela avait été ecris par un peintre.Ai-je raison ou pas?
J`aime aussi ce roman de Dostoevsky.
Amities,H.

#8 hurlantenova

hurlantenova

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 349 messages

Posté 17 mars 2007 - 08:01

L'ancien jour effaré rafraîchit vos regards.