Aller au contenu

Photo

Distances canadiennes


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 ornithorynque

ornithorynque

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 85 messages

Posté 25 mars 2007 - 04:51

cold worlds stoop like old silences
with no mirage their glaucous plains
enfold walls gigantic cloaks
souvenirs muttering less stagnant

dragging shadows of ivory
they unload their memories and ache
in the hollow of a red birth cry
there's where they also collided
peninsulas before a star

they find no hate but a wintry furnace
and live secretly
out here the air slumps out for another night
it does not know where
and resembles hope

tel un sommier rafraîchi
au large
en tous recoins pour l'avenir
des feuilles d'armoises
pour le passé une tisane de fleurs
tanaisies
valérianes
gaillets jaunes
la morsure est douce
parsemée d'oreillers pointus
la punaise aux entrées
familiales encore rêveuses
d'est en ouest sous les draps
la contagion lève le pied![/size][/font]

#2 Inti

Inti

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 99 messages

Posté 26 mars 2007 - 06:31

Très beau. J'avoue avoir un faible pour la langue anglaise.
Le passage au français est particulièrement réussi : un souffle neuf dans la lecture.

Après cette heureuse trouvaille :

"tanaisies
valérianes
gaillets jaunes"

Juste un petit bémol pour ces deux vers :

"la morsure est douce
parsemée d'oreillers pointus"

Le rythme, me semble-t'il, s'essouffle un tout petit peu.

Sinon, bravo et merci !

A te lire,

Inti

#3 Ariel

Ariel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 539 messages

Posté 26 mars 2007 - 09:29

Nighten throughs

Pacing up and down along the second circle
Sentence for tied fingers
Or pain for lacking eyes
Where is the sitting place

There is a cold shelter
In the shade of the Northern Star

Hand in the hand, coast to coast
Finis Terrae face each other
Earth to earth, end to the end
And fires shine in the nighten throughs


...

Agrement, gentlemen.


#4 Carla.

Carla.

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 986 messages

Posté 27 mars 2007 - 10:30

J'aime cette association de mots d'horizons différents. Mon appréciation est plutôt auditive, orale pour la première partie. Le changement de langue ne provoque pas de rupture et la seconde partie s'offre naturellement.
A la lecture de ce texte, c'est une image de transition, un espace de transition qui apparaît, transition entre passé/présent, transition entre deux langues. Transition ou distances, d'ailleurs, le titre est plus précis.
L'image de la douce morsure (et son contraste) est belle pour moi.

#5 ornithorynque

ornithorynque

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 85 messages

Posté 27 mars 2007 - 10:12

Très beau. J'avoue avoir un faible pour la langue anglaise.
Le passage au français est particulièrement réussi : un souffle neuf dans la lecture.

Après cette heureuse trouvaille :

"tanaisies
valérianes
gaillets jaunes"

Juste un petit bémol pour ces deux vers :

"la morsure est douce
parsemée d'oreillers pointus"

Le rythme, me semble-t'il, s'essouffle un tout petit peu.

Sinon, bravo et merci !

A te lire,

Inti



*****************************
Merci Inti. Il est interessant de constater que je neglige souvent le rythme de mes vers, me laissant porter par une imagerie qui defile comme un cartoon au moment de l'ecriture. quel brouillon je fais! aurelire