Aller au contenu

Photo

Sur la nuit


  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 michelconrad

michelconrad

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 215 messages

Posté 11 novembre 2018 - 07:26

Écrire, c’est avancer

d’un mot, ou d’une phrase,

 

sur la nuit.

 

 

11/11/18



#2 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 434 messages

Posté 12 novembre 2018 - 07:23

J'aime beaucoup les deux premiers vers.

 

' sur la nuit ' me paraît faux,

  sur le fond et sur la forme.



#3 michelconrad

michelconrad

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 215 messages

Posté 12 novembre 2018 - 10:51

J'aime beaucoup les deux premiers vers.

 

' sur la nuit ' me paraît faux,

  sur le fond et sur la forme.

Merci; Hattie, pour cette remarque judicieuse. Je travaille à améliorer la fin de ce texte.  Dans l'état actuel de cette réécriture, cela pourrait  aboutir à cette deuxième version :

 

Écrire, c’est avancer

d’un mot, ou d’une phrase,

 

sur une ombre,

en nous-mêmes,

 

sans en venir à bout.



#4 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 434 messages

Posté 12 novembre 2018 - 11:55

Bonjour, Michel.

 

 

Dans ma lecture, les deux premiers vers suffisent,

       se suffisent pleinement.

Ils tirent leur force de ce qui manque,

        n'est pas écrit / dit.

Et renvoient au sujet  Je ( auteur / lecteur)

   ' sans en venir à bout ', précisément.

 

Merci.



#5 Victorugueux

Victorugueux

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 15 810 messages
  • Une phrase ::Savoir se taire c'est déjà beaucoup mieux que des bavardages incessants... Oui ! Le repos c'est une chose qui nous aide

Posté 12 novembre 2018 - 01:50

la nuit dormir et se laisser aller

Et faire des myriades de reves



#6 michelconrad

michelconrad

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 215 messages

Posté 12 novembre 2018 - 03:59

Bonjour, Michel.

 

 

Dans ma lecture, les deux premiers vers suffisent,

       se suffisent pleinement.

Ils tirent leur force de ce qui manque,

        n'est pas écrit / dit.

Et renvoient au sujet  Je ( auteur / lecteur)

   ' sans en venir à bout ', précisément.

 

Merci.

 

Hattie, merci : votre argumentation me convainc .  "Less is more"  ! 

 

Je vais retenir seulement  les deux premiers vers, en supprimant même la conjonction "ou" . Voilà  ce que devrait être la version définitive :

 

 

 

Écrire, c’est avancer

d’un mot, d’une phrase.

 

 

 

11/11/18



#7 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 434 messages

Posté 12 novembre 2018 - 04:43

J'aimais bien le ou de coordination

_ à l'oreille, une vague respiratoire,

séquentiel,

ça monte puis (ou) ça descend

_ sur le sens, un élément discret

de recherche. Qui inclut.

Un damier (avancer) sur lequel

Je

   hésite

 

 

(je vois souvent les mots et les phrases comme des damiers, ou des mots croisés)

(mais ce n'est que ma lecture).



#8 michelconrad

michelconrad

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 215 messages

Posté 12 novembre 2018 - 05:28

 

J'aimais bien le ou de coordination

_ à l'oreille, une vague respiratoire,

séquentiel,

ça monte puis (ou) ça descend

_ sur le sens, un élément discret

de recherche. Qui inclut.

Un damier (avancer) sur lequel

Je

   hésite

 

 

(je vois souvent les mots et les phrases comme des damiers, ou des mots croisés)

(mais ce n'est que ma lecture).

 

 

 

Hattie,

 

 

Votre analyse est très fine : j'aime beaucoup  cette image du "damier", sur lequel "je"  "hésite."

 

Je me rallie à votre point de vue : je  maintiens, par conséquent,  la conjonction "ou" de coordination :

 

 

Écrire, c’est avancer

d’un mot, ou d’une phrase.

 

 

 

11/11/18



#9 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 434 messages

Posté 12 novembre 2018 - 05:50

La nuit s'est envolée !

;-)

 

Amitiés