Aller au contenu

Photo

(Anthologie permanente) David Brazil, Holy Ghost, dossier et traductions inédites de Jean-René Lassalle


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 033 messages

Posté 16 janvier 2019 - 09:51

 

6a00d8345238fe69e2022ad3d04c95200b-100wiJean-René Lassalle propose ce nouveau dossier de traduction,
consacré aujourdâhui à David Brazil (lire la présentation de ce poète).






Canal du Saint-Fantôme

Splendide monde ainsi
passant quel cordon dâaube le ceint, sur quel
canal-temple à temps régler la fréquence,
massant la vigueur de lâherbe mais tes mille
formes dâégarement entravent le cÅur, son
glanage dévoilé sur lâautel de terre battue,
puisque me suis devenu miroir, toi
lâhomoncule fille de lâÅil, selon mon
régime Kronos les esprits changent de sexe comme
les voyelles changent de nombre et oiseaux seront oiseaux réels

Source : David Brazil : Holy Ghost, City Lights, San Francisco 2017. Traduit de lâanglais (américain) par Jean-René Lassalle.


Holy Ghost channel

Splendid world so
passing whatâs the cincture, what
channel temple in time to set tune,
massaging the vigor of grass but your thousand
shapes of the forgetfulness obstruct the heart, a
gleaning from it shown up to the altar of rammed earth,
for I became a mirror to myself, you the
small man daughter of the eye, according to
my Kronos rule the spirits change their sex like
vowels change a quantity, like birds become real birds
               
Source : David Brazil : Holy Ghost, City Lights, San Francisco 2017.

/

Parousie (lâesplanade)

Puis quand sur lâesplanade avec les gens,
            esplanade ou lieu quelconque & nous
            mourons tous, où la présente inter

action avec le passé veut nous rompre
            comme des pavés de chaussée je
            me tenais entre soleil & vent & havre & tu

agissais de même, élue par le flux pour être vue
            dans une histoire tissée par nous en réseau au sein
            dâun combat déduisant un amour de cette sur

charge qui ruisselait jusquâaux barbes et dessus
            nos fringues salies & nos aspirations & les
            racines dans la pierre, cette

ville où nous étions venus et dans laquelle nous
            continuons dâarriver puisquâon est là je
            lève ma main vers ton cÅur pour

Source : David Brazil : Holy Ghost, City Lights, San Francisco 2017. Traduit de lâanglais (américain) par Jean-René Lassalle.


Parousia (the plaza)

And then when on the plaza with the people,
            plazaâs just a place & we
            all die, where present inter

change with past will rupture us like
            pavement stones I
            stood in sun & wind & fold & you

did too, elected by the flow to be seen by
            the woven history of us as net in
            side the war deducing love from over

flow which ran in to our beards and over all
            our dirty clothes & wishes & the
            roots in stone, this

city where we came and into which we
            keep on coming cause weâre here I
            put my hand up to your heart to

Source : David Brazil : Holy Ghost, City Lights, San Francisco 2017.

/

Être vivant tant quâon est en vie

Être vivant
tant quâon est en vie
sâavère une tâche plus vaste
que prévu et
tôt je me lève pour varier, la
lune est encore au ciel avec
Vénus en consort
mais le présent entraîne un peu plus tard & un
soleil oriental lâa déclarée
irrecevable,
traînées de condensation matinales avec
ce blues de Kensington,
une fumée ou est-ce la vapeur de
la maison derrière le chemin,
essuyant les buées sur une
grande fenêtre frontale du
plat de la main afin de pouvoir
voir au travers : drosos est
le mot que nous trouvons chez Eschyle à la fois
pour la rosée & le petit dâun animal,
kaïré Eos,
salve Aurora
,
sur lâaube suis tombé au
seuil de la maison de mon père dans
la forêt vers Forest Home,
grand oiseau se ruant sur son terrain
de vent & la camionnette blanche toujours
garée face à la rue
par contre si Jack Rose
« Jack, jacasse, pauvre éclat de poterie »,
cinq oiseaux traversent à la suite
visibles au loin juste avant
de disparaître perpétuellement progressant
& jâavais tort la lune
persiste, le mouvement dâun
avion dans lâespace du firmament
avait attiré mon Åil, à présent
laissez-moi assister, et même assumer,
« maintenant que jâai atteint lââge dâhomme »
merci Papa, merci Jack, merci Aube.

Source : David Brazil : Holy Ghost, City Lights, San Francisco 2017. Traduit de lâanglais (américain) par Jean-René Lassalle.


To be alive while youâre alive

To be alive
while youâre alive
turns out to be a taller order than
expected, I
get up early for a change & the
moonâs still out, with
Venus her consort,
but now itâs a little later & that
eastern sun has writ her into
ineligibility,
early morning contrails &
Kensington blues,
smoke or is it steam from the
house across the way,
I wipe condensation off the
big front window with the
flat of hand so I could
see through it, drosos is the
word we find in Aeschylus for both
dew & the young of an animal,
xaire Eos,
salve Aurora,
I met dawn just out the
threshold of my dadâs house in
forest, Forest Home,
big bird lopes by upon its ground of
wind & the white vanâs still
parked across the street,
but if Jack Rose,
âJack, joke, poor potsherdâ,
five birds cross, now
visible in distance one last time before
theyâre vanishing forever forward,
& I was wrong, the moonâs
still out, the movement of an
airplane thru the firmament
had drew my eye to it, so
let me attend, let me tend,
ânow that Iâm a man full grown.â
Thanks Dad. Thanks Jack. Thanks, Dawn.

Source : David Brazil : Holy Ghost, City Lights, San Francisco 2017.

/

Rythme du Saint-Fantôme

Appuyés sur un trône dâamour pénétrons la tempête.
La main gauche est dâor et lâor est
figure rythmique de ce monde, râclé des ruches,
puisque le rythme se justifie par les enfants. Que
le despote règle son couronnement en cette guise, elle est une
main de cruauté, pour un exil au sein de lâabondance.
Par dessus nos têtes la fleur dévorante du transit, que
nous oublions ou négligeons, nous
devions aller travailler. Apologie hors de question.
La droite est Sekhmet, elle ne contient rien, à lâopposé
de la vie où avant tu te trouvais en les amours et les places préparées
où tu as grandi, ces réflexions, sont exactement
lâétoffe bleue de ce jour, étoffe qui
tâest octroyée, un emblème de lâamitié, car si
nous sommes amis alors je tâoffre protection, ainsi
donc entre dans le rythme o cÅur je
vis dans ton transit, dans la prévalence de
ce portail qui graduellement sâest ouvert.

Source : David Brazil : Holy Ghost, City Lights, San Francisco 2017. Traduit de lâanglais (américain) par Jean-René Lassalle.


Holy Ghost rhythm

Founded on loveâs throne we enter the storm.
The left hand is of gold, gold is
this worldâs figure of rhythm scratched out of hives,
for rhythm is justified of children. Let
the despot run his coronation in this wise, it is
the hand of cruelty, to be expelled in the fulness.
Over our head the devouring flower of transit, which
we forget, which we neglect, we
had to go to work. Apologyâs beside the point.
The right is Sekhmet, holding nothing, opposite of
life you stood before with loves and prepared places,
where you grew up, those reflections, are the
very blue cloth of this day, the cloth youâre
vouchsafed, one emblem of friendship, for if
we are friends then I shall shelter you, there
fore come into rhythm, o my heart, I
live in your transit, in the prevalation of
this portal that has opened by degrees.

Source : David Brazil : Holy Ghost, City Lights, San Francisco 2017.

Dossier préparé par Jean-René Lassalle, traductions inédites de Jean-René Lassalle.


Ox1X_t4gi3k

Voir l'article complet