Aller au contenu

Photo

La femme africaine


  • Veuillez vous connecter pour répondre
9 réponses à ce sujet

#1 Sebastian1980

Sebastian1980

    Sebastian1980

  • Membre
  • PipPipPip
  • 43 messages

Posté 30 janvier 2008 - 10:15

Elle a vu partir ses enfants
Au loin vers l’horizon étrange
Où tant de choses la dérangent
Là-bas vers le pays des blancs

Mais est restée là sans rien dire
Juste à les regarder grandir,

Sans jamais dévoiler sa peine,
La femme africaine.

Elle s’est souvenue de ses pères
Qui n’avaient pour seule liberté
Que celle de n’être pas bien né
Et qu’on a chassé de leur terre

Qu’on a de force et sans raison
Mené vers les champs de coton,

Sans oublier le bruit des chaînes,
La femme africaine.

Elle, les yeux remplient de tendresse
Et plus solide que tous les hommes
Qui d’interdits la couvrent comme
Ces femmes qu’on couvre de caresses

A su guérir de tous les maux
Se saisir de tous les drapeaux,

Mais sans jamais cracher sa haine,
La femme africaine.

Elle a lorsque la nuit revient
Avec ses étoiles par paquet
Des rêves qu’elle ne fait qu’en secret
De voir de meilleurs lendemains

Et des diamants tombés du ciel
Qu’en silence elle garde au fond d’elle,

Un diamant d’ivoire et d’ébène,
La femme africaine.

#2 Invité_Apocope_*

Invité_Apocope_*
  • Invité

Posté 30 janvier 2008 - 10:55

Magnifique.

#3 Invité_souris_*

Invité_souris_*
  • Invité

Posté 30 janvier 2008 - 10:59

Bonjour Sébastian1980,

Très beau poème s'achevant dans une apothéose de musicalité, d'images, de sentiments.
Merci


" Un diamant d’ivoire et d’ébène,
La femme africaine. "

Amicalement
Souris


#4 sanaa

sanaa

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 306 messages

Posté 30 janvier 2008 - 02:03

Elle a vu partir ses enfants
Au loin vers l'horizon étrange
Où tant de choses la dérangent
Là-bas vers le pays des blancs

Mais est restée là sans rien dire
Juste à les regarder grandir,

Sans jamais dévoiler sa peine,
La femme africaine.

Elle s'est souvenue de ses pères
Qui n'avaient pour seule liberté
Que celle de n'être pas bien né
Et qu'on a chassé de leur terre

Qu'on a de force et sans raison
Mené vers les champs de coton,

Sans oublier le bruit des chaînes,
La femme africaine.

Elle, les yeux remplient de tendresse
Et plus solide que tous les hommes
Qui d'interdits la couvrent comme
Ces femmes qu'on couvre de caresses

A su guérir de tous les maux
Se saisir de tous les drapeaux,

Mais sans jamais cracher sa haine,
La femme africaine.

Elle a lorsque la nuit revient
Avec ses étoiles par paquet
Des rêves qu'elle ne fait qu'en secret
De voir de meilleurs lendemains

Et des diamants tombés du ciel
Qu'en silence elle garde au fond d'elle,

Un diamant d'ivoire et d'ébène,
La femme africaine.



trés beau. Bravo

c'est un poéme qu'on pourrait facilement éditer

#5 Nuage

Nuage

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 455 messages

Posté 30 janvier 2008 - 02:17

Elle, les yeux remplis de tendresse
Est plus solide que tous les hommes
Qui d'interdits la couvrent comme
Ces femmes qu'on couvre de caresses

La femme africaine.


Oui. Vrai. Et cruelle opposition.

#6 Lucretius

Lucretius

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 569 messages

Posté 30 janvier 2008 - 04:41

Elle a lorsque la nuit revient
Avec ses étoiles par paquet
Des rêves qu'elle ne fait qu'en secret
De voir de meilleurs lendemains

Merci Sebastian.
Vous croyez que Barack Obama a ses chances ?

#7 Paname

Paname

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 8 284 messages

Posté 30 janvier 2008 - 06:48

Vous croyez que Barack Obama a ses chances ?


Si les femmes africaines des States ont entendu le discours de Dakar de Sarkozy, puis l'amour déclaré d'Obama pour le bel orateur, il devrait logiquement lui manquer un paquet de voix noires...

De toutes façons, les States ne me semblent pas plus mûrs pour un président noir que nous ne le sommes pour une présidente femme.

#8 Ariel

Ariel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 539 messages

Posté 30 janvier 2008 - 08:31

Tu as un "style".

Ca donne des textes agréables à lire.
Un alcool doux.
Ici, là, deux trois petites esquilles
(par exemple, mais ce n'est pas le seul, deux successions serrées de qu)

- peut-être que tu publies trop vite ?
et l'impression que transcender ça ne serait pas si loin.

'fait trop chaud ?
Je suis sans doute très prétentieux en disant ça.
Mais c'est que je m'y suis attardé.

Des fois, comme ça, je ne sais pas pourquoi ....

Salut.

#9 Sebastian1980

Sebastian1980

    Sebastian1980

  • Membre
  • PipPipPip
  • 43 messages

Posté 30 janvier 2008 - 10:08

Merci pour tous vos petits messages qui me touchent vraiment.

A vrai dire le but de ce texte n'était pas de lancer un débat qui n'a
pas lieu d'être. Juste histoire de le clôturer, on ne juge pas un
homme politique et un homme en général à sa couleur de peau, à
son sexe ni même à la hauteur de ses talonnettes (quoi que pour
ce dernier point il faudrait vérifier...). Alors je ne sais pas si X ou Y
a ses chances de quoi que ce soit. En revanche je suis persuadé
que les choses ne changeront pas vraiment pour "la femme africaine"
(et à travers elle pour tous les gens qui luttent...).

Pour reprendre un extrait d'un texte de Cabrel

"Madame X et ses enfants, toujours pas de chauffage..."

Merci Ariel pour l'acool doux, tu as bien vu en parlant de publication
rapide, en vérité c'est l'écriture qui se fait dans l'urgence qui donne
ces effets à reprendre et à terminer. J'ai horreur de finir un texte ou
de le retravailler, ça serait comme mettre un tableau sous plexiglass
pour ne pas qu'il prenne la poussière...

#10 Paname

Paname

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 8 284 messages

Posté 31 janvier 2008 - 12:20

A vrai dire le but de ce texte n'était pas de lancer un débat



Loin de moi l'idée de poluer ton beau texte en osant simplement répondre à une question qui était posée sur ton site.
(je note d'ailleurs que ma réponse semble n'intéresser que toi...qui ne la posais pas.)
Ceci pour la forme.

Pour le fond : tu m'as bien mal lu !
Quoique tout à fait libre de le faire, je ne juge absolument personne ici. Homme ou femme, blanc ou noir...
(...et c'est toi qui parles de Sarkozy/talonnettes, pas moi)

Le seul jugement que je sous-entends est porté sur le peuple américain, et sur le peuple français.
C'est très différent.
Tu ne fais d'ailleurs rien d'autre quand tu "juges" être persuadé que rien ne changera pour la femme africaine ou les gens en lutte.