Aller au contenu

Photo

(Anthologie permanente) Gérard Pfister, Ce qui n'a pas de nom


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 056 messages

Posté 05 juin 2019 - 09:35

 

6a00d8345238fe69e20240a4b05d6e200b-100wiGérard Pfister publie Ce qui nâa pas de nom. Poezibao en donne aujourdâhui également une note de lecture, signée Marc Wetzel.

3
Ce qui nâa pas de nom
nâest quâabsence

mais rien
nâest aussi proche


12
Dire
ce qui nâa pas de nom

est-ce encore dire un nom
ou déjà ne rien dire


22
Jour après jour
le silence sâest fait

où était
lâéphémère dâune vie


26
Quels mots
quelles formes

pour retenir
ce qui nâest quâécoulement


138
Ici
ce bouquet de myrtille :

ce qui lâa fait croître
puis dessécher


280
Mais toujours
nous fuyons le présent

les mots chaque matin
inventent un nouveau songe


519

Ainsi le poème qui ne dit
ne sait dire que ce quâil est

cette incertaine avancée
dans le vide


617
Comme au pays des formes
la magie des figures

fait oublier
lâinfini des matières


620
Comme au pays des sons
les règles de lâharmonie

font oublier
lâinfini des vibrations


825
Via Malpighi via Saragozza
la foule est une mer

les hommes les femmes
nâont plus de visage


956
Rien quâun jardin
le ruissellement secret

de la lumière
dans chaque tige dans chaque feuille


Gérard Pfister, Ce qui nâa pas de nom, Coll. Les Cahiers d'Arfuyen, Arfuyen, 2019, 384 p., 19,5 â¬


« 1000 poèmes, 4000 vers résonnant en un unique chant pour dire lâessentiel, lâinsaisissable, Ce qui nâa pas de nom. Résonnant avec les paysages, les musiques, les peintures, les souvenirs. Pour dire, dans le scintillement des couleurs, le mystère en pleine lumière. Comme les feuillages infiniment miroitants de Klimt (en couverture) ». (lire la suite sur le site de lâéditeur)


b6c_DkRcf4M

Voir l'article complet