Aller au contenu

Photo

(Anthologie permanente) Daniel Pozner, Défense, illustration, impatience et épluchures de la langue française


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 161 messages

Posté 06 novembre 2019 - 09:21

 

6a00d8345238fe69e20240a4c346b1200d-100wiDaniel Pozner publie Défense, illustration, impatience et épluchures de la langue française aux Presses du Réel.
Extraits.


Tintamarre
Repérer des fréquences de vocabulaire
Vie au milieu des coquillages, des verroteries, des souvenirs bon marché
Les gens essaient
Remplir les blancs
L'oreille aux aguets malgré soi
Les poules mortes devraient à présent être ramassées
Et des roses blanches plantées dans le sable
Notes manuscrites non signées
Car les joyaux pullulent dans cette apparente banalité
Intimité et fluidité
Gris mat et gris argenté gris cendre et gris taupe
La ville haute et la ville basse
S'envolent des centaines de ballons
Tissus de mensonges
Retour à la normale après l'épisode
Éviter une silhouette ennuyeuse
Une femme de dos disséquée de la nuque au sacrum
Fini le temps
Déplacer la ligne rouge
D'autres ont crié ou sont tombés au sol
Les machines Enigma étaient utilisées
Pour déchiffrer les codes secrets
Téléphoné pour apporter quelques corrections

Ça peut sembler irrationnel
Dans cette grisaille
Face à ces agressions en série qui inquiètent sérieusement le milieu de la nuit
Le milieu de la nuit
Je place désormais cet arc électrique dans ma poche
Des bouquets de fleurs, des bougies, des messages, une photo
Bleutée d'un papillon
J'ai vécu dans l'angoisse
Laissez-nous faire notre travail
Composent ainsi des images plus ou moins abstraites
Mais aucune preuve
Mais n'ont pas trouvé preneur
Mais à quoi sert le trou minuscule
Mais les deux affaires n'ont semble-t-il aucun lien
Le portrait meurtri par les mornifles
Répondre aux peurs grandissantes
Il dansait très bien
Concentration extrême de gaz toxiques dans le tunnel
Briller dans une robe de lamé
C'est une tragédie
Nous n'oublions pas
Demoiselles nues ont
Sorte d'apothéose
Produit semi-fini

Hauteur de l'enjeu
Port de la blouse
Des tuyaux et des boulons
Dénoncent un souci d'économies
Une jolie touche bohème
Je le dis très clairement : j'ai triché
Une voiture avec chauffeur m'attend
Bouleversé les coupures opérées
Alors un jeu délicat
Linguistes et mathématiciens
Il suffit de savoir appuyer sur le bon bouton
Plus de mille tableaux sont ainsi proposés en haute résolution
Jeter l'éponge à la fin
Je fume en regardant le plafond
Une caméra de surveillance au-dessus de la porte
Le corps sans vie
Réagir aux rumeurs
Comme s'il avait été découpé à la scie rotative
Présente des excuses pour moi et pour ceux qui
Les drapeaux seraient mis en berne
La plupart sont des traces corporelles
Épuisement du mélange
La fièvre qui touche la cité
Il faut attaquer
Une réponse sèche

Daniel Pozner, Défense, illustration, impatience et épluchures de la langue française, Presses du Réel, 2019, 72 p., 10â¬., pp.24-26

Sur le site de lâéditeur :
Défense, illustration, impatience et épluchures de la langue française est un texte faussement simple, fait de matériaux bruts. Il pourrait être lu comme la laisse d'une collision des mondes, leur usure, leurs rebonds. Il n'y a pas de décors, les acteurs ont disparus, les artères s'agrègent, la langue est faite par les invisibles qui la portent et s'en délestent, voix multiples, charge critique poudrée d'ironie et de mélancolie. Recevez cet amas d'épluchures comme le futur engrais de la langue. Vous y trouverez La poursuite du mouvement, Des pénuries ou des émeutes, Bruits de couloir, un rythme continu entre quelques craquelures.
La collection PLI, dirigée par Justin Delareux et Jean-Marie Gleize, est une extension autonome d'Al Dante.
Poète, archiviste du quotidien, guetteur mélancolique, il s'est consacré à la biologie évolutive et à l'ornithologie avant d'abandonner la recherche scientifique pour l'écriture. Peut-être l'autre bout d'une même lorgnette. Il a notamment publié Pft ! (Le Quartanier, 2009), Trois mots (Le Bleu du ciel, 2013), À lurelure (Propos/2 éditions, 2017) et dans de nombreuses revues (Action poétique, Boxon, Diacritik, Europe, Gare maritime, Java, L'Etrangère, Libr-critique, Nioques, Petite, Po&sie, Vacarme, etc.).



UbOJRXUXtOM

Voir l'article complet