Aller au contenu

Photo

(Carte blanche) à Claude Minière : La critique de poésie


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 188 messages

Posté 26 novembre 2019 - 11:02


6a00d8345238fe69e20240a4cabdf4200d-100wiFrançais, encore un effort
pour être vraiment critiques ! La bien-pensance continue, la misère continue. Le poème se doit dâêtre critique, de faire la part du « travail du négatif ». On observera que Hölderlin disant « câest en poète que lâhomme habite ce monde »  exprime son désir (et son existence) contre, en rupture et contraste dâavec le comportement des bons serviteurs de lâhumain, « riches en mérites ». Il y a un « mais » (aber), une réserve, une contradiction ou, au moins, une juxtaposition.

 « En mérites », vraiment ? Câest à voir. Et voici ce quâen dit encore Hölderlin, avec Dichterberuf :  « Zu lang ist alles Göttliche dienstbar schon/ Und alle Himmelskräfte verscherzt, verbraucht,/ Die Gütiger, zur Lust danklos ein / Schlauer Geschlecht und zu kennen wähnt es⦠» Que Geneviève Bianquis traduisait ainsi :

 « Depuis trop longtemps le divin est ravalé à tous les usages,
une race ingrate et rusée gaspille et use à plaisir
les forces bienfaisantes du ciel et sâimagine connaître⦠»

Une race qui se sert et ne sait pas remercier.

Les « disputaisons » sont une bonne chose, elles permettent dâexpliciter ; elles permettent de mettre un peu au jour, ce que chacun fait « dans son coin ».

Claude Minière


h_inAQvN8pI

Voir l'article complet