Aller au contenu

Photo

Ainsi, soient-ils !


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Victorugueux

Victorugueux

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 17 167 messages
  • Une phrase ::Savoir se taire c'est déjà beaucoup mieux que des bavardages incessants... Oui ! Le repos c'est une chose qui nous aide

Posté 14 janvier 2020 - 11:57

Ainsi, soient-ils !

 

Il en fut ainsi depuis des temps et des temps

Les hommes qui naissaient qui grandissaient

Et ils rêvaient car c'était leurs conditions

Et ainsi ils inventèrent de ces choses incroyables

 

Et des choses aussi très simples, comme la roue

Ils inventèrent le feu, lumière qui éclaire la caverne

Et lui celui qui réchauffe dans les froids des hivers

Ils inventèrent l'art et ils firent ainsi des petits dessins

 

Des bisons et des êtres avec des pouvoirs

Ils inventèrent, les esprits et les ancêtres

Ils pensèrent à la mort et ils ne surent jamais

Où allaient-ils tous ceux qu'on avait aimés ?

 

Et ils les enterrent, pas très loin de la grotte 

Avec tout le respect  qu'ils avaient des ancêtres

Un jour, ils se mirent à semer des graines

Dans de la terre qu'ils avaient préparée

 

Ils inventèrent la propriété et les guerres

Cela se passait juste avant l'écriture

L'écriture qui donnait des lois à tous

Et celle qui comptait les troupeaux

 

Ils inventèrent des dieux paternels et tribaux

Qui les protégeaient de tous les autres

Un petit peuple quelques part en Orient

Qui Inventa l'idée d'un Dieu unique

 

Je ne sais pas exactement qui l'inventa

Entre Akhenaton l'Egyptien et Yah l'Hébreux

Ce Dieu unique qui  voulait tout pour lui

Entre l'amour qui devait lui revenir

Et l'explication d'un monde resté absurde

 

Mais ce Dieu unique, il unifia le monde

Car toute la nature, elle lui était  soumise

Quelques-un alors, ils  firent quelques remarques

Sur la réalité d'une nature qui lui échappe

 

Dans la réalité de ce Dieu omnipotent

Soit l'idée d'une mort qui reste nécessaire

Aux développements des autres vies

Et  ainsi ils inventèrent la vie après la mort

 

Cette idée, elle n'a rien d'absurde en soi

Ni de réaliste dans un monde matériel

Et après bien des aléas dans ce monde

Ils virent alors que la foi et le doute

 

Ce n'est jamais que cette même réalité

Depuis que l'homme, il est l’Homme

Et qu'il rêve ce monde, celui là où il vit

Depuis l’aube des temps, jusqu’à nos jours

 

Bruno Quinchez Paris le 13 décembre 2013