Aller au contenu

Photo

(Anthologie permanente), Eric Suchère, Aérien


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 315 messages

Posté 26 mars 2020 - 10:49

 

6a00d8345238fe69e20240a4f5dc8a200d-100wiEric Suchère vient de publier Aérien aux éditions Argol.


N° 199 (avril 2014)
Éphéméride X



266
. Miroitement, scintillement, éparpillement sur toute l'étendue dans lâimmobilité presque. 267. Dans le dérisoire dâun cadre rudimentaire, sâimpose - est astre, sont des astres. 268. Des cassures du support à lâombre sur le mur est une résistance - résiste à se fondre. 269. Juste un parcours de la main dâun bleu très très chinois en rives ou bien nuages. 270. Croise et trame dans la circulation de touches serpentines et le fade dâun vert eau. 271. Sâenfonce profondément dans les modulations - comme à celles de moisissures. 272. La simplicité des images peintes : naïveté, chromo - au souvenir dâun ravissement. 273. Où tout nâest quâimage de, reflet, surface légèrement troublée par, rides, ondes. 274. Dit : « Lâimagination est un pays où il pleut. » 275. Quand les feuilles du, des arbres, le froid dont, mais suis quiconque. 276. Quand tout est, je ne, le froid me fait, ne dois et me sers de. 277. Est là, si là, que dit pour, ne va pas, ne sais en quoi me. 278. En rien ne me plaindre, quâavec les autres est comme nul, ne saurais, ne se peut. 279. Que ne se tourne vers autre, ni que je, ni ne veux et nâai peur que, ni même. 280. Nâest celle dont je, dâici jusquâà, plus ne se nourrit et tant en ai plus que de. 281. Tant est celle, qui tant est, que les plus, elle, les, de ses et écoute, elle. 282. Présente à elle et, si ce nâavait été elle, nâeut. 283. Que les branches entrelacées et le froid, mais que dâautres sâen éloignent. 284. Tout ce qui est gèle mais ne peux, ne frissonne, me couvre et me cache, me fait. 285. Est là, si la soutient, contre elle, pour qui, elle, ne vois rien de là. 286. Ne peux en rien me, dâune autre égal, serait à nul pareil, ne peux, ne se montre qui. 287. Ne veux que, jamais, je ne, à elle, ailleurs, plus quâelle ou lui ressemble. 288. Nâest pas celle dont je, dâici, une, plus se, elle, tant que jâai, que celle de. 289. Elle est si, celle qui, que dâelle, est raison donc quâelle entende puisquâelle est 290. Devant elle se présente, si ce nâétait pour elle, nây aurait son effort. 291. Sont subtils et légers maintenant que sont fleurs, feuillages et chants dâoiseaux. 292. Jâentends et pour quâon, mots dont je nâai, bien plus, et bien que. 293. Du plus haut jusquâà, au prix de tant de peines, se dépouille, brûle, se consume. 294. Nâest nullement pour, que je tourne ailleurs mes pensées lorsque fais semblant de. 295. Bien quâà rebours, ma pensée là-bas quand nous, nâai, quitte que dâune chose.

Eric Suchère, Aérien, ...un autre mois... (2012-2017), éditions Argol, 2020,  170 p., 18â¬


jgRXBrU6oF0

Voir l'article complet