Aller au contenu

Photo

Mélodie


  • Veuillez vous connecter pour répondre
16 réponses à ce sujet

#1 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 444 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 10 juin 2020 - 07:35

Je suis embarrassé par cette définition assez répandue de la mélodie, "Succession de sons ordonnée de manière à présenter un sens musical qui satisfasse l'oreille et l'intelligence".

 

La satisfaction de l'oreille est un concept fascinant. J'essaie de lui en parler depuis tout à l'heure mais elle se tait. Que faire ?



#2 denis_h

denis_h

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 977 messages

Posté 10 juin 2020 - 10:41

consulter un audio-prothésiste.



#3 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 4 324 messages

Posté 10 juin 2020 - 10:47

1 / changer de mélodie

2 / changer de définition

3 / changer d'oreille

4 / L'intelligence ne s'en chargera pas

5 / changer ' d'accent  '

6 / ne rien changer du tout, les choses se feront ou pas __



#4 Alfred

Alfred

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 532 messages

Posté 11 juin 2020 - 07:44

La clé de notre rapport aux oreilles n’est pas à chercher chez elles, mais entre nous. Cette clé n’est pas mélodique, mais historique et sociale. En d’autres termes, le rapport des hommes aux oreilles reflète la relation des hommes entre eux



#5 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 444 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 12 juin 2020 - 07:45

Vous êtes spécialisés dans la fabrication de prothèses sonores ?

#6 Alfred

Alfred

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 532 messages

Posté 12 juin 2020 - 08:31

Je ne suis spécialiste de rien. Je suis actionnaire dans un certain nombre d'entreprises spécialisées dans les technologies de pointe.



#7 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 4 324 messages

Posté 12 juin 2020 - 08:51

Tant que ce n’est pas une clé d’étranglement  ;-(



#8 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 444 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 12 juin 2020 - 12:26

Il s'agit de... Argh.

#9 Alfred

Alfred

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 532 messages

Posté 12 juin 2020 - 08:40

J'ai bien connu ce Argh, alors que j'étais encore étudiant en musicologie à Hong Kong. Enfin, si l'on pouvait connaître Argh ! C'était un être qui semblait plutôt survenir. A peine on s'était assis dans l'amphithéâtre qu'il était déjà assis à côté de vous, comme sorti de nulle part. On se relevait tout baillant du cours portant sur le Marteau sans Maître et il avait disparu ! Il ne restait, comme preuve de sa présence, qu'un petit crayon à papier. Inutile de dire que je l'ai perdu de vue. C'est pourquoi cela m'a amusé récemment de lire un article portant sur la mélodie. Je crois que cette article débutait par une définition de la mélodie qui disait ceci : "Succession de sons ordonnée de manière à présenter un sens musical qui satisfasse l'oreille et l'intelligence". Ce qui était en effet amusant est que l'auteur de cet article avait signé: Argh. Ce n'est que bien plus tard, en lisant TLP, que je compris que c'était l'assassin de Serioscal !



#10 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 444 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 12 juin 2020 - 09:14

J'ai toujours rêvé de jouer de la scie musicale. J'aurais fait une suite mélodique gore pour une définition gore de la mélodie gore. Je ne serais pas... Arggh.

#11 Alfred

Alfred

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 532 messages

Posté 13 juin 2020 - 12:17

Je crois que Arggh avait saisi un grand nombre de choses, mais qui suis-je pour en juger ? Nous étions alors ivre sur les quais de Seine.

Il me dit : Alfred, le problème de l'Art est simple. L'artiste veut englober l'ensemble du monde. Mais le monde le dépasse. Son globe oculaire peut bien voir les astres, certes. Il peut même voir plus loin que la meilleure des lunettes. Mettons même qu'il y voit au passé. Il voit Cain et Abel se mettre des patates, il y voit encore plus loin qu'il y voit le croupion d'Adam ! Et alors ! Il y aura toujours quelqu'un pour mettre l'artiste au tapis, je veux dire, au passé. Ce sera l'autre qui le voit. Alfred, la seule certitude de l'artiste, c'est qu'un œil derrière le voile le prenne en photo. Et tu vois bien que quand je dis ça, c'est minable, c'est risible. Je vais me jeter dans la  Seine !

Je crois que Arggh, vu son nom, était probablement danois, suédois ou que sais-je, et qu'un drakkar ancestral l'a remonté vers le nord.



#12 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 4 324 messages

Posté 13 juin 2020 - 06:16

Le diable se cache dans le détail, ainsi d'un G passé à deux __



#13 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 444 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 13 juin 2020 - 07:06

C'est une mélodie

dont la définition

scie et perce l'esprit

dans la conséc... cou-irk.



#14 denis_h

denis_h

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 977 messages

Posté 14 juin 2020 - 05:07

il y a un aphorisme sur la perception de la mélodie dans le gai savoir.



#15 denis_h

denis_h

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 977 messages

Posté 14 juin 2020 - 05:53

est-ce qu'un nietzschéen charitable retrouvera cet aphorisme ?



#16 denis_h

denis_h

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 977 messages

Posté 14 juin 2020 - 08:05

334.
Il faut apprendre à aimer. — Voilà ce qui nous arrive en musique : il faut d’abord apprendre à entendre en général, un thème ou un motif, il faut le percevoir, le distinguer, l’isoler et le limiter en une vie propre ; puis il faut un effort et de la bonne volonté pour le supporter, malgré son étrangeté, pour exercer de la patience à l’égard de son aspect et de son expression, de la charité pour son étrangeté : — enfin arrive le moment où nous nous sommes habitués à lui, où nous l’attendons, où nous pressentons qu’il nous manquerait s’il faisait défaut ; et maintenant il continue à exercer sa contrainte et son charme et ne cesse point que nous n’en soyons devenus les amants humbles et ravis, qui ne veulent rien de mieux dans le monde que ce motif et encore ce motif. — Mais il n’en est pas ainsi seulement de la musique : c’est exactement de la même façon que nous avons appris à aimer les choses que nous aimons. Finalement nous sommes toujours récompensés de notre bonne volonté, de notre patience, de notre équité, de notre douceur à l’égard de l’étranger, lorsque pour nous l’étran­ger écarte lentement son voile et se présente comme une nouvelle, indicible beauté. De même celui qui s’aime soi-même aura appris à s’aimer sur cette voie-là : il n’y en a pas d’autre. L’amour aussi, il faut l’apprendre.



#17 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 444 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 14 juin 2020 - 09:00

C'est un gros aphorisme tout de même. C'est comme les nouvelles de Stephen King qui font deux cent pages.