Aller au contenu

Photo

(Note de lecture), Dante Alighieri, Paradis, traduction de Danièle Robert, par Yves Boudier


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 533 messages

Posté 02 octobre 2020 - 09:16

<p class="MsoNormal blockquote" style="line-height: 125%; margin-left: 40px; margin-right: 40px; text-align: justify;"><span style="font-size: 12pt; line-height: 125%; font-family: 'Garamond','serif';"><br /><a href="https://poezibao.typepad.com/poezibao/"> </a><em><a class="asset-img-link" href="https://poezibao.typepad.com/.a/6a00d8345238fe69e2026be416b7fd200d-popup" onclick="window.open( this.href, '_blank', 'width=640,height=480,scrollbars=no,resizable=no,toolbar=no,directories=no,location=no,menubar=no,status=no,left=0,top=0' ); return false" style="float: left;"><img alt="Dante Paradis" class="asset asset-image at-xid-6a00d8345238fe69e2026be416b7fd200d img-responsive" src="https://poezibao.typepad.com/.a/6a00d8345238fe69e2026be416b7fd200d-100wi" style="width: 100px; margin: 3px 15px 5px 5px; border: 1px solid #969696; box-shadow: 8px 8px 12px #aaa;" title="Dante Paradis" /></a>Poezibao</em> propose ici une note de lecture de la traduction du <em>Paradis</em> de la<em> Divine Comédie</em> de Dante par Yves Boudier. <br />Elle est ici publiée au format PDF <span class="asset asset-generic at-xid-6a00d8345238fe69e2026be416b860200d img-responsive"><a href="https://poezibao.typepad.com/files/note-sur-paradis-dani%C3%A8le-robert-.pdf" rel="noopener" target="_blank">à ouvrir d'un simple clic sur ce lien.</a></span><br /><br />Dante Alighieri, <em>Paradis, </em>traduit de lâitalien, préfacé et annoté par Danièle Robert (édition bilingue), Actes Sud, 2020, 544 p., 27â¬.<br /><br /><br /><br />extrait<br />« sâil y a des &quot;âges de la traduction&quot;, lâunité avec laquelle le parcours trilogique fut accompli situe notre lecture de Dante dans un rapport au temps lié à la fois à lâimmédiat bonheur de la voix du récit qui nous est offert, et au sentiment qui se forge en nous, tercet après tercet, chant après chant, livre après livre, dâune forme de pérennité de la puissance sans pareille du poème ainsi révélé. » <br /><br /><br /></span></p><img src="http://feeds.feedburner.com/~r/typepad/KEpI/~4/MTUi1DYByNc" height="1" width="1" alt=""/>

Voir l'article complet