Aller au contenu

Photo

(Anthologie permanente) Wulf Kirsten, traductions inédites de Stéphane Michaud


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 533 messages

Posté 14 octobre 2020 - 01:02


6a00d8345238fe69e2026bde9b6eac200c-100wiStéphane Michaud a proposé à Poezibao la traduction encore inédite de deux poèmes extraits du recueil de Kirsten attraction terrestre. Lâédition bilingue, allemand français,  (Genève, La Dogana) sortira le 9 novembre en librairie dans la traduction donc de Stéphane Michaud.



le domestique
jâai été un domestique, toujours aux ordres
quelles quâaient été les instructionsâ¨
du secrétaire général qui, dans sa hâte,
â¨se croyait déjà arrivé à lâétape du socialisme ;
il eut les faveurs réservées aux cadres :
lorsque, atteint de tremblements,
mon maître et chef dâÉtatâ¨
en vint à rater les lièvres dont il
â¨faisait jusque-là une hécatombe,â¨
jâai dû lui offrir mon épaule,
â¨hélas, hélas, elle osa
â¨des spasmes, mes oreilles, quant à elles,â¨
les pétarades de trop prèsâ¨
les ont bousillées; lièvres,â¨
où êtes-vous donc passés ?â¨
disparus avec le régime de mon maître [1]
â¨et ses claquements de talons ;â¨
je nâen dirai pas plus de moi, aujourdâhui invalide,
vrai domestique du socialisme,â¨
dont la priorité, si jâen jugeâ¨
par ce que jâai vu et entendu,â¨
était la chasse au lièvre.


le monde, une maison à vivre
conversation sous un pommier
â¨la sécheresse persistanteâ¨
qui touche même les terres irriguées
a fait tomber trop tôt les fruits,
impossible de préciser le nom
â¨des pommes, appelons-les donc
Belles de Pinkowitz, le hameau
donne sur la vallée de lâElbe [2],â¨
le panorama sâétend au loin
jusquâaux premières collinesâ¨
de la Haute-Lusace, les choses
â¨à lâentour sont dans lâattente,
quâattendent donc les objetsâ¨
et déchets du foyer
â¨sinon ta main habileâ¨
qui fera fermenter
â¨et passer en poésie
â¨le quotidien ordinaire,
â¨même ces fruits talés
â¨dont lââge est passé,
â¨à lâégal du mien.


der diener
diener bin ich gewesen, immer zu diensten,
was mir auch abverlangt wurde
vom generalsekretär, der sich vorauseilend
bereits angelangt wähnte im sozialismus,
privilegiert dank kaderschutz,
als dann vom tatterich geplagt
mein herr und staatenlenker
keinen hasen mehr traf, von denen
so viele er zur stecke gebracht,
mußte meine schulter herhalten,
wehe, wehe, sie wagte zu zucken,
die ohren freilich ertaubten
von der ballerei aus nächster nähe,
feldhasen, wo seid ihr abgeblieben?
untergegangen samt meines gebieters
hakenschlagendem weltreich,
soviel zu mir, jetzt invalid,
wahrhaftiger diener des sozialismus, der,
soweit ich sehen und hören konnte,
vorwiegend auf hasenjagd setzte.


welthäuslichkeit
gespräch unter einem apfelbaum,
früchte vorfristig abgeworfen
angesichts anhaltender dürre
selbst im staunässegebiet,
name der früchte nicht
zu bestimmen, deshalb
Edler von Pinkowitz mit aussicht
über das Elbtal, ansichtig
eines langhin ausschweifenden
panoramas bis in die vorberge
der Oberlausitz, gegenstände
ringsum in erwartung, ja, worauf
warten hausrat und unrat
als auf deine geübten handgriffe,
die alltäglichen banalitäten,
die es zu fermentieren gilt
in poetische rede, einbezogen
diese wurmstichigen äpfel,
deren zeit abgelaufen ist
wie die meine.

Deux extraits du futur livre de Wulf Kirsten, traduction Stéphane Michaud, attraction terrestre, à paraître à la Dogana au mois de novembre 2020.

[1] Erich Honecker (1912-1994), dernier homme fort de la rda, avec laquelle il tomba.
[2] Sur la rive gauche de lâElbe, non loin de Meissen, dâoù la vue sâétend à lâEst vers la Haute-Lusace et la frontière polonaise.

Lauréat de nombreux prix littéraires en Allemagne et membre de lâAcadémie des Beaux-Arts de Berlin, Wulf Kirsten, né en 1924 dans un petit village de Saxe aux environs de Dresde, habite Weimar. Les revues Europe et Po&sie, Poezibao et La Revue de belles-lettres (Lausanne) ainsi quâun premier volume Graviers (Paris, Belin, 2009) lâont fait connaître du public francophone. attraction terrestre, dont sont détachés en bonnes feuilles les deux poèmes qui suivent, est après images filantes (2016) le deuxième livre publié en version bilingue à La Dogana, à Genève, dans une traduction de Stéphane Michaud. Lâouvrage sort le 9 novembre en librairie. Critique du régime de la République démocratique allemande (rda), le poète cible avec humour le système sous lequel il a vécu et qui sâest effondré en 1989. Il retrouve dans le second poème la veine paysagiste et écologique qui est au cÅur de son Åuvre.





Msgku7dAkgo

Voir l'article complet