Aller au contenu

Photo

Propos sur le temps qui passe


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Victorugueux

Victorugueux

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 19 392 messages
  • Une phrase ::Savoir se taire c'est déjà beaucoup mieux que des bavardages incessants... Oui ! Le repos c'est une chose qui nous aide

Posté 07 janvier 2021 - 08:39

 

 

 

 

 

Propos sur le temps qui passe

Je ne sais pas ce que sera demain,
Je sais tout ce que j'ai fait
Je me soucie peu de mes souvenirs
Y aurait il des choses que vous aimez
Qui soient vraiment écrites donc lues,
Je sais seulement tout ce que j'aime
Choisir tous les choix que nous avons
Dans nos vies ordinaires

Ils sont tous innombrables
Et ne pas y voir que ce destin cruel
Mais se sont des choses permises,
Dans ce demain qui n'est pas encore
Je sais ainsi de nombreux lendemains,
Parfois je me dis en moi-même
Que je ne sais pas quoi en penser,
Nous sommes déjà le sept janvier

Le temps qui passe trop inexorable,
Le 31 janvier j'aurais un an de plus
Deux plus deux font quatre,
Mais certes avez vous compté vos cheveux
Mais quand il s'agit du temps qui passe,
Ça m'interpelle sur notre futur...demain ?
Quelques riens dans ma vie personnelle;
Se sont des choses importantes pour moi

Comme les souvenirs de bons amours,
Le temps d'autrefois où je vivais solitaire
C'est celui d'un vécu de mon passée
Mais ce n'est pas que ce passé
Qui serait trop mal vécu
Car j'ai eu des deux parents
Que j'aimais beaucoup ,
Hubert et Germaine

Ils ont eu tous les deux ensemble
Une famille assez nombreuse,
Soient dix enfants,  entre mes frères et sœurs
Et tout cela c'est une chose
Des années cinquante et soixante
Une vie de famille qui est très commune
Je ne sais pourquoi, moi je suis resté seul
Je me souviens de quelques femmes

Qui étaient plutôt sympathiques
Parmi toutes celles-là que j'ai vues
De toutes ces femmes que j'ai très aimées
Ma vie elle reste une solitude
Que je n'ai pas  partagée
Juste des question de sous
Qui me manquaient souvent
Dans ce monde  trop cruel

Qui reste assez dur pour les pauvres
Je ne sais pas si j'ai pu choisir vraiment
Dans ma vie bien trop banale
Dans les choses physiques
De mon ordinaire, celui que j'ai vécu
Et qui ne sont pas toujours sympathiques
Je sais seulement en fait
Que j'ai eu quelques emmerdes dans ma vie

Un jour qui vient, je sais
Que je vais disparaitre et alors ?
Surtout ne pas se croire immortel,
Et savoir vivre toutes ses fragilités
Un ciel qui me dit parfois
Toutes, ses étoiles innombrables
Tout là-haut dans ces lumignon
Notre terre elle est surpeuplée;

Avec sept milliards et demi d'humains
Demain qui vient je ne sais pas
Je n'ai pas d'enfant c'est un fait
Puis de nos jours que je vis
J'entends dire des choses
Qui ne sont pas trop sympathique
Pour nos lendemains,
Il faudrait des choses

Qui soient plus vivantes
Arrêtons avec les histoires de sous,
Et essayons de vivre avec son voisin
Il n'est dit nulle part
Que nous sommes meilleurs
Que de supposés extraterrestres
La vie je le pense et je le dis,
Cela reste un partage de vies

Et non pas qu'une économie
Je suis ce gars  que je suis
Il est beaucoup trop fragile
Les poètes, qui papotent
Ils restent des tendres
Quelque fois j'aime ces petit rien
Que sont les mots que l'on balance
Sur internet ! Ce grand machin  bavard


Bruno Quinchez Paris le 7 janvier 2021 et le 9 janvier 2021