Aller au contenu

Photo

(Anthologie permanente) Andrew Joron, traductions inédites par Jean-René Lassalle


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 634 messages

Posté 05 février 2021 - 09:47

 


6a00d8345238fe69e2026bdebb1ef7200c-100wiLire cette présentation du poète américain Andrew Joron, par Jean-René Lassalle qui propose aujourdâhui des traductions inédites dâun choix de poèmes.


Foyer pierre ignorée

Chh, chh, mesure des plus sûres â
Une minute donc minute.

Lâanimal bleu gît saignant
Sur un champ dâétoiles.

Non, aucun nouvel ordre de mots à fin que tout finisse bien

            signifiant à demeure â

Quel effort, pour seulement
            exhaler en larmes sa
            substance dâhiver.

Plaquette en fragment : une certaine lumière
Ne peut être évoquée
            dans ce Livre qui désire lâinvisibilité.

Ce qui nâexige rien pour exister
fixe lâaccident, chaque

            mariage du génitif :

Préliminaire de prière aux symétries des arbres.

Source : Andrew Joron : dans American Hybrid, édité par Cole Swensen, Norton 2008. Traduit de lâanglais (américain) par Jean-René Lassalle.


Home unknown stone

Shh, shh, surest measureâ
One minute too minute.

The blue animal lies bleeding
On a field of stars.

No, no word-order to end well

            meaning indwellingâ

What effort, merely
            to sob out its
            winter-substance!

Tag from fragment: a certain light
Cannot be cited
            in that Book that wants invisibility.

That which needs nothing to exist
Fixes accident, each

            marriage of the genitive:

Prayer-preliminary to the symmetries in trees

Source : Andrew Joron : dans American Hybrid, édité par Cole Swensen, Norton 2008.

*

Souffle, soutiens rien vers une fin

Siffle
Faux plutôt que psaume â

Sens non sens, mais fatale interférence.
Arc du
            fabriqueur, du marqueur

Né en inverse :
Lâemprunteur, le rameur depuis le zéro gelé.

Donc des farandoles de glace vont
            tintinnabuler vers
Une clôture non sûre : air rare ou erreur

            gel pour tout appel, carambolage de nuages.

Désirant
Lâun sans lâhors

sachant le détour du déchiré, la
            déviance de tout dispositif.

Ainsi reconnaître est alors
Nocturne naufrage du Soleil, perception pointant

Vers ses interruptions :

            calme objet &
            ombre agile.


Fluide faillir vers le flux et la Fleur
            &
Lettre lacérée dâéclairs.

Imagine, en engin
Lâétat en flammes

            & de noires
            pensées
Dâun caractère de cataracte, rugissant
            pour assembler la ressemblance à rien de lâesprit.

Source : Andrew Joron : dans American Hybrid, édité par Cole Swensen, Norton 2008. Traduit de lâanglais (américain) par Jean-René Lassalle.


Breath, bring nothing to term

Ring
Wrong instead of songâ

Sense not sense, but fatal interference.
Arc of
            the maker, the marker

Born in reverse:
The borrower, the rower from the frozen zero.

So cotillions of ice shall
            clatter to
Unsure closure: rare air or error

            cool to all call, all clash of clouds.

Wanting
One without outside

            âwhile knowing the turn of torn, the
            deviance of all device.

So reckoning is this
Night-wreck of the Sun, perception pointing

To its stoppages:

            still object &
            agile shadow.

Fluent fall to flow to Flower
&
Lightning-littered letter.

Imagine, engine
The state in flames

            & black
            thoughts
Of the character of a cataract, roaring
            to assemble the mindâs semblance to nothing.

Source : Andrew Joron : dans American Hybrid, édité par Cole Swensen, Norton 2008.

*

Vespéral des chances

Nivelage des chants câest â

La gravure de, le vespéral de, lueurs irrégulières. Les chasses diverses. Le gant qui châtie.

Prêtez attention : le de est, espace, expérience, vide.

Non, plus lent que silence. Récompense de renommer, monde emmêlé de mots.

Sans cadre, le réel est ce dont nous ne pouvons détacher le regard.

Chaque cause est accident : si bleue, tremblante, attend son tour.

Contre débute, nudité sans corps.

SÅur bleue, qui nous montre comment troubler son repos. Révélée dans son grain : cette déviance a grandi vers lâabsolu.

Feuillets de mouvements â écriture â stylet qui saigne.

Comme les sens se multiplient nous détournons regard afin de contempler.

Comme les pluies se relient aux ruines, comme les cloches â Comme cloches, cloches, cloches, cloches, cloches, cloches, cloches â

La similitude peut-elle répondre à son propre secret ? Ici les pluies se relient aux ruines, & un arbre mort a traversé le désert.

Ces pauses répètent mais jamais ne reviennent. Structure sâétire en teneur, comme la trace dessus la transe.

Posons X représentant le code humain dans une posture dâétonnement. Un futur passé est compris : nous aurons existé.

Compris signifie ici sans un abri : et non contenu dans. Semblable à la figure rallongée dâune prière.

Un bruit froid est collecté dans les appareils dâécoute. Tout de sciences & blues bleu.

Source : Andrew Joron : Fathom, Black Square 2003. Traduit de lâanglais (américain) par Jean-René Lassalle.


The evening of chances

The leveling of chants isâ

The etching of, the evening of, irregular glows. The various chases. The
chastening glove.

Pay attention: the of is, space, experience, emptiness.

No, slower than silence. Reward to reword, word-whirled world.

Frameless, the real is what we cannot look away from.

Every cause is an accident: so blue, trembling, awaits its turn.

Against begins, nudity without body.

Blue sister, who shows us how to disturb her rest. Revealed in the grain: this
deviance grown absolute.

Sheets of motionâwritingâthe blade that bleeds.

As the senses multiply, we look away to contemplate.

As the rains relate to ruins, as the bellsâAs the bells, bells, bells, bells, bells,
bells, bellsâ

Can sameness answer its own secret? Here, the rains relate to ruins, & a dead
tree has walked across the desert.

Such pauses repeat, but never return. Structure stretches into content, as trace
over trance.

Let X represent the human cipher in a pose of astonishment. The future past is
understood: we will have existed.

Understood here means unsheltered: not stood under. Similar to a prayerâs
elongated figure.

Cold noise collects in the listening devices. All blues & sciences.

Source : Andrew Joron : Fathom, Black Square 2003 .


sCIjbA8yBHk

Voir l'article complet