Aller au contenu

Photo

(Carte blanche) à Claude Minière, autour de la publication en poche de la traduction de "La Divine Comédie" de Dante par Danièle Robert


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 tim

tim

    Administrateur

  • Administrateur principal
  • PipPipPipPip
  • 5 642 messages

Posté 08 mars 2021 - 10:42


6a00d8345238fe69e20278801a6780200d-100wiLa forme dâun esprit. â
Est-ce que leurs formes matérielles influent sur le contenu des livres ?  Évidemment.  Evidemment dirons-nous, ou bienâ¦silencieusement, insinueusement.  Voici posé sur mon bureau le volume « Babel » de La Divine Comédie de Danièle Robert (on peut le dire ainsi, nâest-ce pas ?)  Câest un lingot dâor aux reflets moirés dans la lumière oblique dâhiver, cinq heures de lâaprès-midi.  Un « dépôt de savoir et de technique » (Denis Roche), et dâenchantements.  De rêve. Il est arrivé là, il y restera.  Tous les critiques se sont accordé à dire que Daniel Robert avait rendu la structure dâensemble de lâÅuvre du Florentin.  Et câest un « miracle » : de la plus petite cellule textuelle jusquâà lâensemble de lâorganisme : la structure.
Les différentes « parties » de lâÅuvre ont été publiées à des dates différentes au cours de lâavancée dramatique de son écriture par Dante, la traduction de Danièle Robert a été éditée selon trois livraisons successives par Actes-Sud, mais aujourdâhui les voici rassemblées, unies, tenues, inséparables, concentrées, rayonnantes, en un « coffret » vibrant sur la table où la main ira le prendre, lâouvrir, le poser, le reprendre ; ou lâÅil, de côté, sâassure quâil est toujours là.
Le texte, lâidée que lâon se fait du texte, le sentiment que lâon entretient de lui en sont colorés, pondérés.  Câest une forme, non un objet.  Câest une clef, une petite clef pour tout lâunivers, un pain de chaque jour.  Câest de la physique.

Claude Minière

Dante Alighieri, La Divine Comédie, collection BABEL, Actes-Sud, 916 pages, 13,50 euros.



9pi-94DTRhA

Voir l'article complet