Aller au contenu

Photo

Vieillir ? Oui ! Mais comment ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Victorugueux

Victorugueux

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 18 772 messages
  • Une phrase ::Savoir se taire c'est déjà beaucoup mieux que des bavardages incessants... Oui ! Le repos c'est une chose qui nous aide

Posté 23 mars 2021 - 09:08

Vieillir ? Oui ! Mais comment ?

 

On me demande de temps en temps mon âge,
Physiquement, j'ai 69 ans au compteur
mais dans la réalité en 5 ans, qui passent trop seul
J'ai pris un nombre considérable d'années

 

Car avant j'étais plutôt calme comme un cœur amoureux
Et j'avais l'esprit libre et le cœur tellement léger
oui ! Maintenant qui vient je me sens plutôt vieux,
Un gars beaucoup trop seul, et un corps assez abimé

 

J'ai connu le fol amour, d'une dame
Et pour cela je me croyais immortel
rêver que le monde m'appartenait,
Et que toutes choses elles étaient faciles

 

Hélas moi ! Un vrai fou que j'étais, je ne pus l'épouser
Ma déesse, elle n'était qu'en son temps du passé
La vie qui nous sépara et elle en épousa un autre,
J'ai vécu une vraie solitude, sans vraiment chercher

 

Puis! Je la revis quelques trente ans plus tard
En 2002 cela chez sa mère à Marmande
J'avais écris à sa mère pour avoir de ses nouvelles
Sans trop croire à son amour de mon passé

 

je me disais que cette dame de mes pensées
Elle m'avait sûrement totalement oubliée
Oui ! Je fus assez déçus en l'écoutant au téléphone
Elle avait une voix rauque et un peu cassée

 

Bref elle avait une voix que je n'aimais pas vraiment
Une voix rauque de crieuse avec tous ses lycéens
Je n'imagine pas vivre une vie avec de genre de dame
Vivre à deux, mais vouloir rester tendre ! Comment y croire?

 

La discipline avec les enfant des classes où on enseigne
Cette chose qui est assez mal vécue, chez tous les enseignants
Qui font face à des gamins dans des cours pas toujours faciles
Certes je sais que je ne l'ai revue qu'en lui parlant au téléphone

 

Et elle m'a déçue par sa voix assez rauque de prof de lycée
Je ne sais pas dans mes amis que je fréquente dans les poètes
De ces des choses qui soient plus tendres qu'une belle voix
Mes amies poètes elles restent tendre dans le coeur

 

Et la voix qui dit des poèmes La douce voix féminine
elle inspire des grands poème d'amours immortels
Mais une voix rauque de gueuleuse depuis trente ans
Cela me dit un vécu du quotidien pas toujours sympathique

 

et la déesse que j'aimais elle était alors pour moi morte,
Les histoire du passé, elles supportent mal les réalités du présent
Je ne sais pas plus pour sa vie avec son bonhomme
Les gens que je connais ce n'est pas toujours facile

 

Il ne reste plus qu'une femme qui est plutôt ordinaire
avec des ambitions toutes ordinaires, avec ses enfants
Un vécu pour moi lointain pour un quotidien ordinaire
Savoir vivre les choses les plus banales de nos vies

 

Si la foudre, elle vous tombe parfois dessus,
Prenez-en votre partie mais malheur à vous
Si vous ne l'embrasser pas pour l'éternité
je me disais : Non Bruno! Tu as voulu rester libre

 

Parmi ces chose que je ne fis pas à temps
Mais celle là marqua mon cœur vivement
dans toutes celles-là que je vis, dans ma vie
Je recherchais à nouveau ce coup de foudre

 

et je ne tombais que sur le quotidien,
un quotidien sans ambitions et sans rêves
j'ai aussi crée un amour sans le vouloir vraiment
Cet amour vers moi venant chez une autre femme

 

Mais elles ne m'inspirait pas le désir de ma déesse
je me sus aimé d'elle que tard par des œuvres discographique
Mais tout cela je ne le sus que longtemps après sa mort
Danièle tu me dis "je t'aime !" alors c'est pour moi aussi

 

Et cela ne me satisfait pas, j'aimais une déesse
Car elle me reste encore cette inconnue
et je fus aussi un Dieu pour une autre
mais jamais le Dieu et la déesse ne se rencontrèrent

 

L'amour fol est un amour fort qui vous rends surhumain
mais l'amour que j'avais pour l'une ici où j'aimais
mais ce ne fut pas hélas pour moi l'amour
Que me porta l'autre là où elle m'aimait

 

je vieillis ainsi sans haine, ni amour, sans ce désir
De vivre cet infini et de partager son temps
Hélas pour moi vieux machin, je n'ai pas vécu cette vie
Et ni la joie, ni l'amour, je deviens un vieillard sans avenir

 

Si la foudre tombe a vos pieds... Soyez attentif! et évitez là
Embrasez-vous sans fin mais éros il est joueur et taquin
celle que j'aimais, elle était ma déesse
celle qui vous éclaire le coeur et l'âme

 

Et l'autre qui m'aimait,j'étais son Dieu pour des histoires vécues
Mais ce n'était ni elle, ni l'autre.j'ignore des femmes dans ma vie
Celles que j'ai croisées autrefois elles restent de vrai mystère
Je sais celles que j'aime, mais je sais aussi des absences

 

Le ciel tout là haut, il me dit des histoires anciennes;
et il me guérit de mon doute, je ne sais plus mes amours
Je regarde dans mes frères et sœurs ,il  y a beaucoup de divorcés
Je ne saurais faire de jugement; la famille qui reste complexes

 

Dans le temps de ma jeunesse mon adolescence et peu de séparés
Soixante huit il nous enseigne une Liberté trop matérielle
Je me dis parfois ai je vraiment choisi ma vie du présent
celle de mon quotidien banal;Je me rappelle de choses bizarres

 

Toute celles que j'ai vécues dans mon passé
je sais seulement que se sont des fait écrits dans ce monde idiot
Je ne me suis jamais pris pour un prophète, je ne suis pas assez dingue
Pour moi ! La Bible m'emmerde...Et il n'y pas de certitudes

 

Dans la Bible le futur de la Terre qui est enseigné dans des textes
pour moi je ne crois plus aux prophètes qui sont trop concernés
Car on peut voir en y lisant les textes de la Bible ,
une Terre qui est détruite et le choix des soucoupe volantes

 

Non ! vous savez la Terre, ce n'est pas une propriété privée,
Mais un lieu où les vies différentes se multiplient et prospèrent
Il n'est rien dit sur les vies des baleines, de toutes les vies
Je ne sais que dire sur les histoires qui sont prétendues vraies dans la Bible

 

Bruno Quinchez Paris le 21-23 mars 2021 le début du printemps