Aller au contenu

Photo

Un extrait de Florian CHRISTOPHER qui m'a pas mal bousculé


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 dragon dé-bridé

dragon dé-bridé

    Rime eMBalLAnTE

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 575 messages
  • Une phrase ::Je m'en allais de TLP

    Et puis un arc en ciel m'a rattrapé.

    Je poste à nouveau (mais au lieu de descendre ici mes textes, maintenant j'essaie de les élever partout... RE-BONJOUR TOUT LE MONDE !!! 😎 )

Posté 07 avril 2021 - 05:00

"En tant que victime Christiane ROCHEFORT a d'abord ressenti le besoin de témoigner , déçue du désert que la philosophie réserve à ce sujet.

S'exécutant a dire elle a rejoint cette impasse, celle à laquelle doivent aboutir toutes les victimes qui se rebellent :
la seule manière de guérir du viol de son intimité consiste en fait à l'exposer d'avantage; à l'exposer par des livres, des twitts ou des hashtags, face aux caméras , face au monde.
Paradoxe.

La neutralité de l'intellect étant absente , impossible pour la victime d'avancer sans s'affaiblir plus.

Quelle pudibonderie, quand même ! On a la pudeur de ne pas traiter philosophiquement ce sujet mais les livres témoignages sont des succès d'édition. Le voyeur est satisfait et la victime punie du drapeau du viol qu'elle s'oblige à dresser pour avancer, pour être.

Il est plus que temps que l'intimité retrouve le seul terrain de sa puissance, la pudeur. Celle de l'ami, d'une séance medicale ou celle plus neutre et plus liberatrice encore du monde des idees. Cet espace que l'on conquiert seul pour nous ouvrir aux autres. Il est urgent pour la philosophie de ne plus se cacher cet inceste qu'elle ne saurait voir.

Il est l'heure où les souvenirs d'inceste ne sont plus médiatisés mais guéris. Le jour est venu ou le regard flou des anonymes cessent de promouvoir le traumatisme d'une victime et de rendre avec la victime son inceste célèbre, et avec le sien, l'inceste star.
Je suis convaincu que toute victime ne rêve que d'anonymat et d'un monde où l'on pourra parler des mécanismes de l'inceste avec le même décalage dont on use pour discourir de liberté, d'élever les réflexions qui defont les fers et desserrent les dents.

L'esclave brisent ses chaînes par son oreille fine. Il a entendu le chant heureux de la liberté.

Et nous, quel chant laissons-nous aux incestés ? Le vombrissement malsain des caméras, le discours hasardeux des imbéciles , le bavardage froid des experts, des ignorants. Le mutisme profond de notre pensée."

'La pudeur déplacée' introduction, extrait

Florian CHRISTOPHER



Qu'en pensez-vous ?