Aller au contenu

Photo

Cette passion tronquée de vieil adulescent…


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 baccala

baccala

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 314 messages

Posté 12 février 2022 - 03:00

Pourrais-je m’aguerrir et fuir les nostalgies,

Mes alizés lointains au son des cantilènes

Non moins que les faux airs d’un bonheur qui s’oublie

Et retient le sanglot quand les larmes me viennent,

 

Au bord de mon regard d’éternelle jeunesse

Qui se promit d’aimer, d’en faire le serment

Et ne pas s’endormir au bras de sa maîtresse,

Cette passion tronquée de vieil adulescent.

 

Voudrais-je en adorer encor le souvenir

Dans la limpidité du trouble qui abuse 

Le survivant en moi qui ne veut pas mourir,

Jailli d'un recoin triste à la lumière où fuse

 

La tendresse éperdue de son être profond…



#2 Ariel

Ariel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 559 messages

Posté 13 février 2022 - 12:50

Bien. Musclé.



#3 balila

balila

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 355 messages

Posté 15 février 2022 - 10:56

Comme un chemin de vie, aussi savoureux qu’incertain, aussi passionnant qu’emprunt de nostalgie, j’ai traversé à ton bras la foule de sentiments que l’on emmène avec soi, ce fil qui jamais ne se rompt et qui porte pourtant tout le poids de nos passions.

 

Je retrouve avec toujours le même plaisir ta poésie, baccala, complexe, et c'est sans doute ce que j'aime, ces aller retour qu'il me faut faire dans tes mots pour en extraire le sens, qui n'en sera sans doute que le mien mais peu importe.

 

Et tu le sais déjà tout cela, depuis le temps...  :rolleyes:

 

balila



#4 baccala

baccala

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 314 messages

Posté 16 février 2022 - 12:04

Bien. Musclé.

 

Fibre d’un muscle aussi tendre que peut être le coeur...A son insu... :)



#5 baccala

baccala

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 314 messages

Posté 16 février 2022 - 03:10

 

Comme un chemin de vie, aussi savoureux qu’incertain, aussi passionnant qu’emprunt de nostalgie, j’ai traversé à ton bras la foule de sentiments que l’on emmène avec soi, ce fil qui jamais ne se rompt et qui porte pourtant tout le poids de nos passions.

 

Je retrouve avec toujours le même plaisir ta poésie, baccala, complexe, et c'est sans doute ce que j'aime, ces aller retour qu'il me faut faire dans tes mots pour en extraire le sens, qui n'en sera sans doute que le mien mais peu importe.

 

Et tu le sais déjà tout cela, depuis le temps...  :rolleyes:

 

balila

 

Bonjour poétesse,

 

Des émotions fortes avec lesquelles les retrouvailles peuvent témoigner de nos fragilités...En tout cas des miennes.

Se fuir soi-même ?...Le monde n’est pas assez vaste.

Et si tant est que le bonheur est devant soi, en quoi de ces chagrins, si loin dans nos mémoires, aurait-on perdu définitivement la trace ?...ces résurgences aux projections subites d'inaccomplissement...Comment s’en défendre ?... Pourquoi s’en défendre ?

 

Merci à toi.  ;)