Aller au contenu

Question : le pardon est-il possible ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
18 réponses à ce sujet

#1 Invité_Nono59_*

Invité_Nono59_*
  • Invité

Posté 24 février 2008 - 09:52

Question : pardonner est-ce possible ? ou n'est-ce qu'une acceptation de sa propre souffrance.



#2 Invité_zara_*

Invité_zara_*
  • Invité

Posté 24 février 2008 - 07:53

dieu seul pardonne, et seul dieu est amour... ou faudrait se surprendre...

#3 Victorugueux

Victorugueux

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 16 832 messages
  • Une phrase ::Savoir se taire c'est déjà beaucoup mieux que des bavardages incessants... Oui ! Le repos c'est une chose qui nous aide

Posté 24 février 2008 - 09:22

Voilà une question bizarre
Pour école de théologie théorique
Mais pas dans la pratique

#4 vang

vang

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 584 messages

Posté 24 février 2008 - 09:29

Pardonner est toujours possible sauf cas exceptionnels mais l'important selon mon expérience, c'est de ne pas se culpabiliser. Car ce qui nous tourmente, c'est la souffrance qu'on s'attribue en se croyant responsable de son propre malheur, voire pire du malheur d'autrui.
C'est peut-être pas très clair.

#5 serioscal

serioscal

    Serialismo Rigoroso

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 276 messages
  • Une phrase ::All series are not red. But some are. They burn-speak.

Posté 25 février 2008 - 04:30

Intellectuellement le pardon est possible - et nécessaire.
Affectivement c'est plus compliqué.

Je dis ça parce que je suis d'un naturel rancunier.

#6 Guillot Fabien

Guillot Fabien

    Tlpsien +

  • Membre
  • PipPip
  • 28 messages

Posté 25 février 2008 - 09:16

Le pardon est certainement possible mais les excuses ne le sont pas vraiment.

pourtant il existe plusieurs sorte d'excuse l'excuse réflexe :

je suis désolé je t'ai écraser le pied ou oups j'ai cassé ton vase :s

souvent on le pense et la c'est vraiment un réflexe

mais les excuses sentimentales ou affectives

Une décision ou une action réaliser dans un temps "T" à été réaliser avec une certain réflexion selon des informations vrai à ce moment la.

donc dans l'optique ou avec les éléments connu à un moment donné j'ai pris une décision qui pour finir ne donne pas satisfaction (à moi ou aux autres) je ne peux m'excuser de ne pas savoir ou d'avoir mal analysé.

je ne peux que prendre note et éviter de refaire une nouvelle fois ce mauvais choix.

et enfin les mauvaises excuses

le je n'ai pas fait exprès... m'horripile!!!!

#7 au fil des mots

au fil des mots

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 453 messages

Posté 25 février 2008 - 09:41

Pour moi, le pardon concerne uniquement celui qui le donne.
Une façon de se défaire d'une possible rancune envers l'autre qui pourrait altérer son propre bien être. C'est pour cette raison égoïste que j'ai beaucoup de facilité à pardonner, à oublier un peu moins (j'aime bien savoir à qui j'ai affaire) une autre histoire de confort tiens !

Pour l'autre, son problème de culpabilité doit être résolu par lui-même et non par l'individu ¨malmené¨.

#8 The Child

The Child

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 478 messages

Posté 25 février 2008 - 10:08

pardonner est essentiel je n'ai aucun mal à pardonner je suis il faut dire une âme charitable regarde la preuve il est 22h07 j'ai un partiel à préparer et j'accorde malgré tout du temps à une vieille dinde.....!lol

#9 lio...

lio...

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 995 messages

Posté 25 février 2008 - 10:10

Le pardon n'est sans doute pas un acte d'amour.
Mais il est salutaire.

#10 Ariel

Ariel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 539 messages

Posté 25 février 2008 - 11:38

Bribes d'un entretien entre Antoine Spire et Jacques Derrida (beau linge, non ?)

Ce qui est pardonnable est d'avance pardonné. D'où l'aporie* "on a jamais à pardonner que l'impardonnable". C'est ce qu'on appelle faire l'impossible. Et d'ailleurs, quand je ne fais que ce qui m'est possible, je ne fais rien, je ne décide de rien, je laisse se développer un programme de possibles.

Le pardon n'est pas l'oubli. Au contraire, il requiert la mémoire absolument vive de l'ineffaçable, au delà de tout travail de du deuil, de réconcialiation, de restauration, au delà de toute écologie de la mémoire.
Un pardon qui conduit à l'oubli, ou même au deuil, ce n'est pas au sens strict, un pardon. Celui-ci exige la mémoire absolue, intacte, active, et du mal et du coupable.

(... Et autres belles choses).

*Aporie : difficulté logique sans issue (je viens de vérifier)

Pour répondre à un des commentaires, ce qui fait la belle singularité d'une "loi", c'est la façon dont elle envisage d'abord le pourquoi-pas de l'exception.
Je dois avoir aussi quelque part en magasin quelque chose approchant "Ce qu'un homme a fait, n'importe quel autre pourrait le faire", et c'est bien dit dans le sens du pire. Dans la même direction, mais en sens inverse "ce que j'ai fait, aucune bête ne l'aurait fait", de Guillaumet.
Bah ! Ca n'a rien à voir, mais c'est plus rassurant, ehh ?

#11 adjout

adjout

    Tlpsien +

  • Membre
  • PipPip
  • 16 messages

Posté 26 février 2008 - 04:47

nono je salue ton style minimaliste, merci pour la simplicité et la profondeur
ceci pour tes poèmes en général
pour ta question/poème
*le pardon est-il possible ?
c'est en effet une acception de sa souffrance

mais pour citer une grande âme du 19ème siècle: l'Emir Abdelkader
(je m'excuse je cite de mémoire) "un musulman a bien le droit de suivre la loi du talion hérité du judaïsme, oeil pour oeil et dent pour dent; mais s'il veut être meilleur musulman il doit suivre le pardon chrétien: c'est à dire tendre l'autre joue et pardonner l'offense"

amicalement

#12 nacer guidoum

nacer guidoum

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 350 messages

Posté 26 février 2008 - 04:58

Question : pardonner est-ce possible ? ou n'est-ce qu'une acceptation de sa propre souffrance.


On peut pardonner sans oublier.
On peut oublier sans pardonner.
On peut pardonner et oublier.
On peut pardonner et regretter .

Amicalement Nacer

#13 Invité_Nono59_*

Invité_Nono59_*
  • Invité

Posté 27 février 2008 - 08:54

pardonner est essentiel je n'ai aucun mal à pardonner je suis il faut dire une âme charitable regarde la preuve il est 22h07 j'ai un partiel à préparer et j'accorde malgré tout du temps à une vieille dinde.....!lol


Je vois, je vois, mais je crois que tu n'avais rien à me pardonner en fait.
Néanmoins pourrais-tu éviter de m'appeler le vielle dinde, je sais que les deux mots conjugués viennent de moi, mais c'est comme tout à un moment ça peut lasser.
allez à tantôt l'enfant.
ps / en fait je crois que nous sommes faits pour nous comprendre.
Nono


nono je salue ton style minimaliste, merci pour la simplicité et la profondeur
ceci pour tes poèmes en général
pour ta question/poème
*le pardon est-il possible ?
c'est en effet une acception de sa souffrance

mais pour citer une grande âme du 19ème siècle: l'Emir Abdelkader
(je m'excuse je cite de mémoire) "un musulman a bien le droit de suivre la loi du talion hérité du judaïsme, oeil pour oeil et dent pour dent; mais s'il veut être meilleur musulman il doit suivre le pardon chrétien: c'est à dire tendre l'autre joue et pardonner l'offense"

amicalement


Mon style "minimaliste", j'entends épure et toi qu'entends -tu ?
sinon j'ai de quoi répondre Adjout,
les mots me font mal parfois, c'est comme ça.
A ta réponse
Nono


#14 adjout

adjout

    Tlpsien +

  • Membre
  • PipPip
  • 16 messages

Posté 01 mars 2008 - 12:14

bonjour nono
le minimalisme est un terme qu'on utilise généralement pour qualifier une forme d'art moderne (pour tous les domaines de l'art), "économique": dire beaucoup de choses avec trés peu de moyens (Sting est minimaliste pour moi, aussi bien que certains auteur de cinéma...)

voilà un poème (qui date de 1990), qui pour moi est minimaliste
je te le dédie


Je (la révolte ne nourrit pas !)

Ne suis que jazz
et jazz de basse
contre
dessous
de saxe qui brille
loin des clartés
sous les ombres
lunaires


#15 Invité_Nono59_*

Invité_Nono59_*
  • Invité

Posté 01 mars 2008 - 04:20

[quote name='adjout' date='Mar 1 2008, 01:14 PM' post='53348']
bonjour nono
le minimalisme est un terme qu'on utilise généralement pour qualifier une forme d'art moderne (pour tous les domaines de l'art), "économique": dire beaucoup de choses avec trés peu de moyens (Sting est minimaliste pour moi, aussi bien que certains auteur de cinéma...)

voilà un poème (qui date de 1990), qui pour moi est minimaliste
je te le dédie


Je (la révolte ne nourrit pas !)

Ne suis que jazz
et jazz de basse
contre
dessous
de saxe qui brille
loin des clartés
sous les ombres
lunaires



J'avais bien compris, alors...merci Adjout
Ps : je crois que je deviens un peu parano
Il faut que je me soigne... :rolleyes:
Amicalement
Nono



#16 JMAP06

JMAP06

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 329 messages

Posté 02 mars 2008 - 03:57

Le pardon n'existe qu'en fonction d'une offense.Il conviendrait donc de s'interroger sur la notion d'offense avant de répondre à ta question.
L'offensé, ne subit les maux de l'offense qu'en fonction de l'importance qu'il attache
A l'offenseur d'une part, et l'offense elle même d'autre part.

Pour ce qui est de l'offenseur on comprend vite que s'il est " négligeable à nos yeux "
L'on ressentira beaucoup moins l'offense que si cela vient de quelqu'un qui nous est cher.
De même en fonction de ce que l'offense blesse en nous on se sentira plus où moins heurté. Si quelqu'un me traite d'obèse et que je n'ai pas de problème de poids à l'évidence l'offense elle aura moins de poids.

Voilà où je veux en venir : Si je considère donc que seul l'importance que j'accorde aux autres et à mes sentiments est le facteur de la souffrance que porte une offense, je dois convenir aussi que c'est ce même facteur qui va déterminer la valeur réelle de mon pardon.
Parallèlement je peux donc aussi convenir que l'offenseur n'a que très peu de chose à voir avec mon sentiment, Puisqu'il n'est que le vecteur de ce qui me blesse.

Tu as compris chère Nono que mon cœur balance ouvertement pour ta deuxième hypothèse et ce en dehors de toute réflexions religieuses que le pardon ne manque jamais de susciter.

Amicalement Philippe




#17 The Child

The Child

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 478 messages

Posté 02 mars 2008 - 04:27

[quote name='Nono59' date='Mar 1 2008, 05:20 PM' post='53369']
[quote name='adjout' date='Mar 1 2008, 01:14 PM' post='53348']
bonjour nono
le minimalisme est un terme qu'on utilise généralement pour qualifier une forme d'art moderne (pour tous les domaines de l'art), "économique": dire beaucoup de choses avec trés peu de moyens (Sting est minimaliste pour moi, aussi bien que certains auteur de cinéma...)

voilà un poème (qui date de 1990), qui pour moi est minimaliste
je te le dédie


Je (la révolte ne nourrit pas !)

Ne suis que jazz
et jazz de basse
contre
dessous
de saxe qui brille
loin des clartés
sous les ombres
lunaires



J'avais bien compris, alors...merci Adjout
Ps : je crois que je deviens un peu parano
Il faut que je me soigne... :rolleyes:
Amicalement
Nono




parano peut être pas mais susceptible sûrement! problème avec ton égo Nono?

#18 Invité_Nono59_*

Invité_Nono59_*
  • Invité

Posté 02 mars 2008 - 04:56

[quote name='The Child' date='Mar 2 2008, 05:27 PM' post='53636']
[quote name='Nono59' date='Mar 1 2008, 05:20 PM' post='53369']
[quote name='adjout' date='Mar 1 2008, 01:14 PM' post='53348']
bonjour nono
le minimalisme est un terme qu'on utilise généralement pour qualifier une forme d'art moderne (pour tous les domaines de l'art), "économique": dire beaucoup de choses avec trés peu de moyens (Sting est minimaliste pour moi, aussi bien que certains auteur de cinéma...)

voilà un poème (qui date de 1990), qui pour moi est minimaliste
je te le dédie


Je (la révolte ne nourrit pas !)

Ne suis que jazz
et jazz de basse
contre
dessous
de saxe qui brille
loin des clartés
sous les ombres
lunaires



J'avais bien compris, alors...merci Adjout
Ps : je crois que je deviens un peu parano
Il faut que je me soigne... :rolleyes:
Amicalement
Nono




problème avec ton égo Nono?


ouaih....souvent, mais moi j'ose l'avouer :P
du certainement à de longues années de silence....snif....
:blink:
sinon ça va toi ?


#19 hirondelle

hirondelle

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 5 045 messages

Posté 02 mars 2008 - 04:59

Mon problème c'est que je sais pardonner, même les gens qui ne le méritent pas. Donc faut il toujours pardonner. Souvent oui, mais toujours, j'en suis pas sûre.
Amitiés,H.