Aller au contenu

Photo

Sextine contre l'oubli


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 Emrys

Emrys

    Ambrosius

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 3 166 messages

Posté 11 mars 2024 - 05:47

Te souviens-tu des jours où tu n'étais pas loin ?
Ton regard sur la vie était comme un message.
Il disait : "Ami vois et sois en le témoin !
Car tout autour de moi, la mer comme un passage,
Fera qu'à l'horizon le ciel n'est plus qu'un point
Vers lequel tu oublies qu'il y a des nuages."

Quand ton long manteau vert enrobait mes nuages
Et faisait qu'avec eux mon soleil semblait loin,
Les cormorans criaient mais tu n'entendais point
Le vent qui emportait au loin tous leurs messages.
Mais tu sais mon amour, petite fée pas sage,
Tu sais qu'il t'appartient et Dieu m'en est témoin

Alors pour notre union, point besoin de témoins.
Ils sont là bleus ou verts ces fabuleux nuages,
Ils célèbrent pour toi le rite du passage.
Je tends vers toi la main mais tu es déjà loin.
Ton regard n'est pas triste, il m'envoie son message :
"Regarde à l'horizon et si tu vois un point,

Ne rage pas, amour, ne lève pas le poing
De cette haine ouverte en guise de témoin !
Que ton âme en colère oublie tous ces messages,
Car le mensonge altère et noircit mes nuages.
Vois ton cœur et mon âme, elle n'est jamais loin.
Regarde l'horizon, c'est là notre passage !"

Ô toi qui n'es plus là, je ne serai pas sage !
L'indifférent oubli, je ne pardonne point.
Qu'ils sortent de mon cœur et s'en aillent au loin,
Ces êtres consolés et tous ces faux témoins,
Là je maudis ce ciel. Que le leur s'ennuage !
Et maintenant pour eux, je n'ai plus de message.

Tu traçais sur le sable, un dessin, un message,
La dune autour de toi s'érigeait en passage
Et le ciel et la mer se fondaient en nuages.
Le coquillage rare était entre tes poings.
Tu les gardais fermés, c'est un précieux témoin.
Te souviens-tu ma mie, je n'étais pas très loin.

Quand aujourd'hier encor je relis ton message,
Tu souris; c'est l'invite à refaire le passage
Aux amours éternels entre tous les nuages.
 

 

 



#2 Laurence HERAULT

Laurence HERAULT

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 509 messages
  • Une phrase ::Notre monde a besoin de plus de poésie
    Mais si l'on cherche bien, elle se niche partout.
    Il y a des fleurs sauvages au pied des grandes tours
    Et le chant des poètes embellit notre vie.

Posté 11 mars 2024 - 10:05

Très beau poème, sensible et onirique, qui donne envie de partir, à travers les éléments, à la rencontre des âmes aimées... 



#3 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 13 250 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 12 mars 2024 - 12:56

Tendresse, émotion, nostalgie parfaitement serties dans une forme ô combien contraignante! Du grand art…



#4 Emrys

Emrys

    Ambrosius

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 3 166 messages

Posté 12 mars 2024 - 01:39

Tendresse, émotion, nostalgie parfaitement serties dans une forme ô combien contraignante! Du grand art…

sourire

 

"ô combien contraignante"

oui, la sextine exige le respect de lourdes contraintes. J'ai pris quelques libertés sur les rimes (pas tout à fait les mêmes mots), voire sur les permutations.

et ce pour ne pas alourdir le sens

 

Merci cher poète pour ce commentaire sur cette sextine

 

Toute mon amitié


Très beau poème, sensible et onirique, qui donne envie de partir, à travers les éléments, à la rencontre des âmes aimées... 

merci chère Laurence pour ce commentaire sensible.

C'est vrai que les éléments sont très présents dans cette sextine, la mer, le sable, les nuages, la dune...

 

Toute mon amitié à vous



#5 Emrys

Emrys

    Ambrosius

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 3 166 messages

Posté 12 mars 2024 - 05:21

Mozart, pour accompagner la lecture de cette sextine

 

 



#6 Jped

Jped

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 2 201 messages
  • Une phrase ::Le voyage immobile après une vie de voyage

Posté 12 mars 2024 - 07:15

 

Une quête - comme dans les Chansons de Geste - pour trouver un nouveau”  passage /Aux amours éternels entre tous les nuages”.

 

Vous réussissez à nous entraîner dans ce projet fou et magnifique!



#7 Emrys

Emrys

    Ambrosius

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 3 166 messages

Posté 13 mars 2024 - 09:00

pourquoi ai-je illustré cette sextine avec ce morceau de Mozart ?

Tout simplement parce que je l'ai écrit en écoutant le concerto K 488

 

 

 

Une quête - comme dans les Chansons de Geste - pour trouver un nouveau”  passage /Aux amours éternels entre tous les nuages”.

 

Vous réussissez à nous entraîner dans ce projet fou et magnifique!

 

cher poète, 

 

vos commentaires vos mots sont toujours d'une rare analyse sensible

 

merci à vous

 

Toute mon amitié