Aller au contenu





Tout bascule

Posté par balila, 08 avril 2020 · 125 visite(s)


Et l'on voudrait que tout se tienne, que le pas reste sûr, la pensée linéaire, le flot coulant libre, le limon dans sa cage et la vie dans son eau, le haut sans le bas, et le corps qui exulte au sommet, quand... 

Un cri dans la nasse, une barrière de corail, et le coeur qui déraille, tout bascule.

 

Et l'on voudrait que tout se retienne, dans la main dans le corps la chair au sang la chaleur, l'éclair dans les yeux, le souffle sans coupure, la peau sans le chagrin, la bouche à son eau et les lèvres offertes aux ailes du désir, la main au panier des trésors amassés, quand... 

La dérive, l'anse qui s'éloigne, plus d'amarres, et la mare aux canards, la fausse note, tout bascule.

 

Et l'on voudrait que rien ne s'échappe, pas de fuite dans les idées, pas de faille ni d'accroc, pas l'un sans l'autre, quand.... Les écoutilles se ferment et la boussole s'affole, on perd le nord car rien ne s'éternise hormis le souvenir, qui se soulève et le coeur avec, sans les ailes, tout bascule.

Et l'on voudrait que rien ne claque, la porte, la main, le coeur...




Derniers billets

Derniers commentaires

Ma photo

Catégories

Étiquettes