Aller au contenu





« L’optatif de l’impossible »

Posté par michelconrad, 09 décembre 2018 · 174 visite(s)

Commentant le premier vers de l’élégie XXIV de Ronsard (« Écoute, bûcheron, arrête un peu le bras... »), l’un de nos professeurs, à l’Université, nous dit : « il s’agit d’un optatif de l’impossible.. ».
 
Je me dis, aujourd’hui, que toute œuvre est, au bout du compte, un « optatif de l’impossible », car toute œuvre dit le monde, dit nos amours, tels que nous les voulons, tels que nous les rêvons, avant même que ce monde, que ces amours, ne sombrent dans l’abîme.
 
 

8/12/18





Février 2019

D L M M J V S
     12
3456789
10111213141516
17181920 21 2223
2425262728  

Derniers billets

Derniers commentaires