Aller au contenu





« L’optatif de l’impossible »

Posté par michelconrad, 09 décembre 2018 · 187 visite(s)

Commentant le premier vers de l’élégie XXIV de Ronsard (« Écoute, bûcheron, arrête un peu le bras... »), l’un de nos professeurs, à l’Université, nous dit : « il s’agit d’un optatif de l’impossible.. ».
 
Je me dis, aujourd’hui, que toute œuvre est, au bout du compte, un « optatif de l’impossible », car toute œuvre dit le monde, dit nos amours, tels que nous les voulons, tels que nous les rêvons, avant même que ce monde, que ces amours, ne sombrent dans l’abîme.
 
 

8/12/18





Mai 2019

D L M M J V S
   1234
567891011
12131415161718
1920212223 24 25
262728293031 

Derniers billets

Derniers commentaires