Aller au contenu





Pourquoi ?

Posté par Esterina, 24 mai 2020 · 228 visite(s)

maladie injustice révolte
Pourquoi ?
 
Au détour d’une douce enfance
Sur le seuil de l’adolescence
Une frêle vie qui vacille
Un corps ingénu qu’on étrille.
 
Fini le chemin de l’école
Finis les jeux, les danses folles
L’insouciance et la joie d’apprendre
Les copines et les rêves tendres…
 
Un mal vorace et insidieux
Obscurcit ton regard soucieux
Et affadit l’éclat de fête
De ta jeune existence inquiète.
 
Le temps des remèdes amers
Des espoirs déçus, des chimères
Des angoisses et des douleurs
Des nuits sans sommeil et des pleurs.
 
Que de courage il te fallut
Pour affronter ce triste afflux !
Une lueur au bout du tunnel
Mais que ce combat fut cruel!
 
Alors la vie, la souveraine
Tarissant les souffrances vaines,
A repris son cours ordinaire,
Laissant place aux heures légères.
 
Les amis, la joie, les fous-rires
Le bonheur auquel tu aspires
Le teint un petit peu plus pâle,
Mais, enfin, sous la bonne étoile...
 
Voilà pourtant que l’horizon
S’alourdit de sombres frissons
Soudain te ramène en arrière
Ce destin sourd à tes prières !
 
Pourquoi laisser l’avènement
D’une si cuisante injustice ?
Et tolérer que cette enfant
Revive encore ce supplice ?
 
A Noémie, 24.05.2020



Le "pourquoi" de la souffrance humaine est difficile, voire impossible, à comprendre - et d'autant plus lorsqu'il s'agit d'un enfant...
Esterina, j'ai bien lu ton poème, je me suis sentie très proche de toi... J'ai beaucoup de compassion pour ce que tu as vécu ; je connais ce que c'est que de se battre pour être heureux... Mais il ne faut pas lâcher l'affaire ! L'ignorance et la bêtise, la méchanceté ne doivent pas gagner... Tu es douée, tu as du talent, continue là-dedans... Tu dois être devenue forte avec ces expériences (même si on reste toujours fragile là où ça fait mal ) tu as encore de nombreuses années devant toi où je te souhaite d'être très heureuse... Chaleureusement Patricia.

Esterina, j'ai bien lu ton poème, je me suis sentie très proche de toi... J'ai beaucoup de compassion pour ce que tu as vécu ; je connais ce que c'est que de se battre pour être heureux... Mais il ne faut pas lâcher l'affaire ! L'ignorance et la bêtise, la méchanceté ne doivent pas gagner... Tu es douée, tu as du talent, continue là-dedans... Tu dois être devenue forte avec ces expériences (même si on reste toujours fragile là où ça fait mal ) tu as encore de nombreuses années devant toi où je te souhaite d'être très heureuse... Chaleureusement Patricia.

Patricia, merci beaucoup pour ce si généreux élan de sympathie qui me touche tant !  Je suis plutôt heureuse en vérité, tu sais, mais j'ai été particulièrement bouleversée, récemment, par le sort d'une enfant que je côtoie de près depuis deux ans dans mon entourage professionnel. Merci encore pour ta gentillesse, amitiés, Estérina.

Septembre 2020

D L M M J V S
  12345
6789101112
13141516171819
202122 23 242526
27282930   

Ma photo

Rechercher dans le blog

Derniers billets

0 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)