Aller au contenu





L'appel du rivage

Posté par lologentil, 19 octobre 2021 · 162 visite(s)

Le temps marche sans cesse, inflige un tas de rides,
Donne des cheveux blancs, commet moult homicides.
Il se fige toujours au sein du grand mystère.
Il aime éterniser la paix dans le désert.
Il s'est arrêté net auprès de Saint Aubert,
Sur le Mont-Saint-Michel au péril de la mer.
Notre-Dame-Sous-Terre est sereine et heureuse.
Le passé est présent dans la rue tortueuse.
Il crèche à l'abbaye qui regarde le ciel.
Ce paradis sur mer n'est pas artificiel.
Le vénérable îlot, pétri de Moyen Âge,
Résiste encore un peu à l'appel du rivage,
Des nombreux prés-salés où paissent des moutons.
La baie, l'immense écrin qui magnifie le Mont,
Assiste, médusée, au naufrage très lent
Qui guette son bijou, battu par le grand vent.
La Manche, tendrement, le serre dans son bras
Et maudit la rive qui rigole aux éclats.
Quand cette pyramide épousera la grève,
La magie envolée ira peupler des rêves.
Le temps galopera, sans plus aucune trêve.




Derniers billets

Derniers commentaires

Ma photo

Catégories