Aller au contenu





Goûter la nuit

Posté par Laurence HERAULT, dans Poèmes 13 avril 2019 · 201 visite(s)

Focalisation émotion bonheur douceur lassitude amour Saint Valentin meurtrissures passé éclosion
Goûter la nuit
 
 
Je ne pense qu'à toi
Et je ne peux l'écrire
C'est comme si mon cœur
Ne savait plus le dire ;
 
Car comment exprimer
Cette grande émotion
Qui m'aura submergée,
Sans parler de bonheur
Sans parler de douceur
Et sans me répéter ?
 
Or si l'amour te paraît vain
En ce jour de Saint-Valentin
Peut-être bien que tu as tort.
Sache que nul n'est orphelin
Quand il est aimé de quelqu'un
Chaque matin un peu plus fort.
 
Aujourd'hui ne peut effacer
Les meurtrissures du passé
Mais demain est prêt à éclore...
Si tu veux je viendrai encore
Goûter la nuit à tes côtés.

 
 
Laurence
12 février 1989




"Sache que nul n'est orphelin
Quand il est aimé de quelqu'un
Chaque matin un peu plus fort."


... souvent m'aura prise ce sentiment
ou cette sensation

que les mille métamorphoses du Ciel
et de la Terre

et que la métamorphose la plus décisive
et la plus conséquente
qui porte le nom de mort

sont traversées
par ce filamenteux écho de l'immuable
qui porte parfois le nom de mystère
parfois le nom d'amour
parfois le nom de Tao...

Quoi qu'il en soit
cette source
qui ne connaît point le changement
qui coule invisible
musique des manques abolis
et des déchirures silenciées

a le don en effet
de densifier chaque jour l'aurore ignée
où se consume toute architecture d'orphelinat


Merci d'avoir fixé
et partagé cet instant de vous
sous le Ciel
et sur la Terre


Loup-de-lune

Derniers billets

Derniers commentaires